Cet article date de plus de 4 ans

Tarn : manifestation des opposants à l'autoroute Castres-Toulouse

Samedi 3 décembre, deux jours avant l'enquête publique, les opposants à l'autoroute Castres-Toulouse manifestent à Puylaurens, dans le Tarn. Pour eux, le projet autoroutier à péage "relève plus de l'absurde que de l'intérêt général". 
© MaxPPP
De part et d'autres, la bataille continue de faire rage, autour du projet d'autoroute Castres-Toulouse.

Samedi 3 décembre 2016, ce sont les opposants à l'autoroute qui manifestent. Rassemblés à Puylaurens, dans le Tarn, ils entendent informer les usagers, et ce deux jours avant l'ouverture de l'enquête publique. 

Elus, associations, simples habitants, pour eux, la question de l'utilité publique du projet autoroutier relève "aujourd'hui plus de l'absurde que de l'intérêt général". Ils défendent l'idée d'un aménagement de la RN 126 qui relie actuellement Castres à Toulouse. Et appelent les habitants à participer massivement à l'enquête. 

Celle-ci démarre lundi 5 décembre. Elle durera sept semaines

Le projet de l'autoroute Castres-Toulouse existe depuis plus de vingt ans. Il a pour objectif de désenclaver le sud du Tarn, en reliant la ville de Castres à celle de Toulouse.
Actuellement, il faut compter 1h15 pour réaliser ce trajet.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute castres-toulouse économie transports routes