• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Tarn : virage à gauche pour le second tour

© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Après avoir placé le Front National en tête du premier tour de l'élection régionale avec 30,83 % des voix, le département du Tarn opère un virage à  gauche, lors de ce second tour. La liste d'union de la gauche emmenée par Carole Delga remporte 43,57 % des voix.

Par Marie Martin

Résultats


Le Tarn ne confirme pas son virage vers l'extrême-droite...
Après avoir placé la liste Front National de Louis Aliot en tête du premier tour, dimanche 6 décembre, le département où Jean Jaurès fut député opère un nouveau virage à gauche en votant pour la liste de Carole Delga à 43,57 %. Celle-ci fait donc un bond de 17 points par rapport au premier tour, distançant de dix points son adversaire frontiste (33,14 %) et de vingt points la liste de Dominique Reynié (23,29 %).                                               

 / ©
/ ©


Zoom sur cinq villes tarnaises


A Carmaux, les électeurs, conformément au premier tour des élections régionales, ont placé la liste de Carole Delga en tête de ce second tour, avec 53,82 % des suffrages. La liste de Louis Aliot arrive en seconde position avec 33,8 % des voix, loin devant celle de Dominique Reynié, le candidat Les Républicains, qui remporte 12,37 % des voix.
Pour mémoire, au premier tour, dimanche 6 décembre, la liste d'union de la gauche avait remporté 35,03 % des voix, à quelques points devant le FN (31,81%) et très loin devant la liste LR-UDI-Modem (11,24%). 
La participation y est en hausse lors de ce second tour : 63,46 % contre 54,31 % au premier tour.

A Albi, la liste de Carole Delga est là encore largement en tête avec 50,11 % des voix. Le Front National de Louis Aliot ne remporte que 26,08 % des suffrages, à quelques points devant la liste LR-UDI-Modem de Dominique Reynié (23,8 %).
Le 6 décembre dernier, la liste d'union de la gauche était déjà en tête (27,81 %), suivie de près par la liste de Dominique Reynié (25,12 %) et celle de Louis Aliot (23,58 %)

A Graulhet, ville socialiste où les scores en faveur du Front National sont souvent importants depuis quelques années, la liste frontiste de Louis Aliot ne confirme pas sa percée du premier tour. 
Lors de ce second tour, la liste de gauche emmenée par Carole Delga profite largement du report de voix des électeurs des écologistes et des "petites" listes de gauche. Elle remporte 44,7 % des suffrages, à près de six points devant le FN (38,94 %) et bien loin devant la liste d'union de la droite de Dominique Reynié (16,36 %)

A Gaillac, qui avait créé la surprise dimanche 6 décembre, en plaçant le Front National largement en tête des suffrages (31,7 % pour la liste emmenée par Louis Aliot), la participation fait un bon de 9 points (59,49 % de votants ce dimanche contre 50,2 % le 6 décembre dernier). Un "sursaut" qui profite largement à la gauche puisque la liste de Carole Delga remporte 41,97 % des voix, contre 33,57 % pour son adversaire frontiste. La liste de Dominique Reynié, elle, remporte 24,46 % des voix (contre 20,94 % au premier tour).

Enfin, à Castres, ville divers droite dirigée par Pascal Bugis, Louis Aliot, à la tête de la liste Front National, était arrivé premier dimanche dernier avec 31,65 % des voix. Le FN ne transforme pas l'essai dans la sous-préfecture du Tarn qui place Carole Delga en tête de ce second tour avec 39,32 % des voix, devant le Front National (32,91 %) et à douze points devant la liste LR-UDI-Modem (27,77 %). 

Participation


Globalement, la participation fait un bond de dix points, dans le département du Tarn. Elle est de 64,06 % lors de ce second tour, contre 54,63 % dimanche 6 décembre. Un sursaut qui a visiblement profité à la liste d'union de la gauche...


A lire aussi

Sur le même sujet

Incident technique à l'incinérateur de Lunel-Viel

Les + Lus