Agressions sexuelles au club de foot de Castres : après le choc, l'heure du soutien psychologique

Une semaine après la mise en examen d'un éducateur pour agressions sexuelles sur mineurs, l'union sportive Castres football entame un travail de reconstruction. Encadrants du club, enfants et parents sont accompagnés par une psychologue et par l'association Colosse aux pieds d'argile 

Après les révélations et la stupeur, vient désormais le temps de l'accompagnement. Comment éviter la récidive ? De quelle façon accompagner les enfants, victimes ou non ? Quel comportement adopter pour rassurer les parents? 

Deux semaine après le placement en détention d'un éducateur pour "propositions sexuelles à mineurs de 15 ans par moyen de communication électronique, corruption de mineurs de 15 ans et agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans", les questions fusent à l'Union sportive Castres football. 

Ce mercredi soir une psychologue mandatée par la fédération française de football est attendue au club pour venir en aides aux victimes mais aussi pour accompagner parents, enfants et encadrants. 

A ses côtés, Laëtita Pachoud, membre de l'association Colosse aux pieds d'argile, spécialisée dans la prévention et la sensibilisation aux risques de pédophilie. 

"Nous avons déjà rencontré les équipes encadrants le club. Notre travail est de le déculpabiliser. Ils sont dans la plus grande détresse et se demandent comment ils n'ont rien vu venir. Mais justement nous leur avons expliqué que le comportement  d'un prédateur est justement indécelable", souligne Laëtitia Pachoud. 
 

Connaître le fonctionnement des prédateurs pour éviter la récidive 


Créée en 2013 par l'ancien rugbyman, Sébastien Boueilh, victime d'agressions sexuelles dans son enfance, Colosse aux pieds d'argile intervient dans le milieu sportif pour protéger les plus jeunes. L'Union sportive Castres football vient de signer une adhésion annuelle avec l'association pour accompagner le club dans un travail de reconstruction et de prévention .
" L'objectif est d'informer parents et enfants sur le fonctionnement des prédateurs afin de minimiser les risques de récidive", commente Laëtitia Pachoud. 

L'association doit également proposer au club de mettre en place des règles de sécurité. L'objectif étant de rassurer les parents afin que le club ne soit pas déserté. 

 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité