Albi : le fossé de la discorde autour de l'arboretum de la Viscose

Le projet de la ville d'Albi de creuser un fossé de 50 centimètres autour de l'arboretum de la Viscose pour empêcher l'accès aux gens du voyage suscite une polémique parmi les habitants du quartier.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est une lettre anodine qui a lancé la polémique. Signée par deux conseillers municipaux d'Albi le 16 novembre 2015, et adressée aux riverains de l'arboretum de la Viscose, elle les informe de travaux prochainement engagés dans leur quartier. La nature des travaux est plus étonnante : des fossés profonds de 50 centimètres vont être creusés autour des deux parties de cet arboretum, et ce pour "que les parcelles ne puissent être accessibles aux véhicules à moteur". 

En clair, la vocation de l'arboretum qui borde les allées de la Viscose et l'Avenue de Gérone étant de service d'espace d'agrément et pas de camping, des fossés permettant d'interdire l'accès de ces espaces verts aux caravanes des gens du voyage.

Cette proposition d'aménagement fait suite au coup de colère de certains riverains après l'installation d'une "mission évangélique" au mois d'août.

Mais cet aménagement n'est pas apprécié par tous : dans une lettre ouverte à Stéphanie Guiraud-Chaumeil, la maire d'Albi, un habitant du quartier estime que "le rôle des élus n'est pas de répondre aux inquiétudes des citoyens en creusant des fossés".

Marc Papaïx affirme que "c'est tout le contraire du Vivre Ensemble auquel nous devrions tous aspirer" et dénonce le report régulier de l'aménagement "d'une aire destinée aux gens du Voyage du côté de l'Hermet", soit à quelques kilomètres de La Renaudié.

Annonçant défendre les valeurs républicaines d'Albi, il réclame enfin l'instruction rapide de ce dossier de l'accueil des gens du voyage "dans des conditions dignes et acceptables" et previent enfin "qu'il agira pour que la raison l'emporte".

Pour l'heure, les travaux autour de l'arboretum de la Renaudié n'ont pas commencé mais leur lancement pourrait ouvrir une nouvelle polémique politico-judiciaire après les manifestations contre la construction d'un magasin Leroy-Merlin des habitants de ce même quartier (actuels ou anciens, avec parmi les expatriés célèbres - et toujours actifs - un certain Gérard Onesta,candidat aux élections régionales).

Vidéo : le reportage de Christelle Sivatte et Nicolas Bonduelle
Projet de la ville d'Albi de creuser un fossé de 50 centimètres autour de l'arboretum de la Viscose pour empêcher l'accès aux gens du voyage