Autoroute A69 : deux des "écureuils" entament une grève de la faim, une nouvelle requête en référé rejetée par les tribunaux

Deux des défenseurs de l'environnement opposés au chantier de l'A69, et toujours perchés sur les arbres du site de la "Crem'Arbre" à Seix dans le Tarn ont entamé ce jeudi 7 mars une grève de la faim pour dénoncer les pressions des forces de l'ordre. Ce jeudi le tribunal a également rejeté une requête en référé.

Nouvel épisode dans la tension entre les militants écologistes opposés à l'A69 et les forces de l'ordre sur la ZAD de la "CremArbre" dans le Tarn. Ce jeudi 7 mars, 2 écureuils ont entamé une grève de la faim.

Grève de la faim


"Voilà 22 jours qu'un dispositif répressif considérable est déployé à la ZAD de la "Crem'Arbre", face aux écureuils qui défendent le lieu de tout leur corps, alors que le Préfet du Tarn semble bien décidé à libérer l'accès aux défrichements illégaux par tous les moyens", dénonce dans un communiqué le collectif des opposants à l'autoroute A69.

Au lendemain du rejet de leur recours par la Cour européenne des droits de l'homme, deux des" écureuils" perchés dans les arbres sur la ZAD ont décidé d'entamer une grève de la faim : "Hier, nous avons tenté un nouvel approvisionnement. Les vivres ont été déposés par les gendarmes à proximité des arbres mais tenus hors de portée des écureuils. Une provocation de plus.", dénoncent les militants écologistes.  

Nouvelle requête rejetée

Après la visite de Michel Forst, rapporteur spécial de l'ONU, les défenseurs de l'environnement avaient déposé une requête en référé pour faire stopper le déboisement de la parcelle qu'ils occupent. Le tribunal administratif de Toulouse a de nouveau rejeté cette requête ce jeudi.

"Le préfet du Tarn tient à réaffirmer que ce chantier se poursuivra malgré le harcèlement et
les tentatives répétées d'obstruction. L’État et ses services sont organisés pour répondre dans
la durée, dans le respect de la réglementation" indique les services de l'Etat dans un communiqué de presse.

Depuis la délivrance de l'autorisation environnementale du 1er mars 2023, ce ne sont pas moins de 9 requêtes en urgence qui ont été introduites par les collectifs d'opposants à l'A69. Toutes ont été rejetées par la justice administrative. Le préfet du Tarn tient à réaffirmer que ce chantier se poursuivra.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité