Autoroute A69 : la justice autorise l'abattage d'arbres centenaires sur le tracé

France Nature Environnement a été déboutée. L'association avait saisi le juge des référés du tribunal administratif de Toulouse pour ordonner la suspension des opérations d’abattage d’arbres sur le tracé de la future autoroute A 69.

Pour stopper l'abattage de platanes centenaires à Vendine en Haute-Garonne sur le chantier de la future A69, l'association France Nature Environnement avait déposé un référé liberté le 22 mars 2023. Ce vendredi, le juge des référés du tribunal administratif de Toulouse a rejeté cette requête.

"Absence de caractère manifestement illégal"

Le juge des référés a conclu "à l’absence de caractère manifestement illégal des opérations d’abattage d’arbres programmées sur le territoire de la commune de Vendine", dans le cadre de la réalisation de l’autoroute A 69.

Le concessionnaire Atosca indique par communiqué que 12 platanes doivent être abattus.

Le tribunal a considéré que "ces opérations ne pouvant être regardées, en tout état de cause, comme constituant une atteinte grave et manifestement illégale".

Mobilisation contre l'abattage 

500 personnes s'étaient réunies ce dimanche 20 mars à Vendine sous des platanes centenaires qu’ils veulent sauver. Un important dispositif de gendarmerie ainsi qu’un hélicoptère étaient présents pour surveiller la mobilisation. 

Le futur chantier de l'autoroute A69 rencontre une forte opposition de la part des associations environnementales. Les actions pour faire annuler le projet sont nombreuses.

Le militant écologiste Thomas Brail s'est accroché depuis ce mardi 21 mars à un des arbres menacés d'abattage. 

En février 203, les mairies de Soual et de Puylaurens (Tarn) avaient été tagués de messages et logo d'Extinction Rebellion. Une action revendiquée par le mouvement de désobéissance civile.