Autoroute A69 : 500 personnes réunies à nouveau contre le projet entre Toulouse-Castres

500 personnes se sont réunies ce dimanche 20 mars dans le département de Haute-Garonne pour manifester de nouveau contre l’A69. Les travaux de l'autoroute qui doit relier Toulouse à Castres viennent à peine de débuter.

Ils sont plus de 500 à s’être réunis à Vendine ce dimanche 19 mars dans le département de Haute-Garonne. Tous ont répondu à l’appel du collectif La Voix est Libre, créé pour lutter contre la construction de l’A69.

Rendre hommage aux arbres de Vendine

Dans une ambiance familiale et festive, les manifestants se sont rassemblés sous des platanes centenaires qu’ils veulent sauver. Leur abattage est prévu cette semaine. Ils les ont décoré pendant que des musiciens et des funambules se produisaient. "Cette allée d'arbres est magnifique alors qu'elle est destinée à être coupée", alerte Aline, membre du collectif. "Nous faisons de la sensibilisation car beaucoup de personnes ne sont toujours pas au courant de ce projet et surtout, les habitants continuent d'en découvrir les conséquences." 

Le concessionnaire Atosca a lancé les travaux de construction en début de mois. L’autoroute doit relier Toulouse à Castres. 

Un important dispositif de gendarmerie ainsi qu’un hélicoptère étaient présents pour surveiller la mobilisation. 

Plusieurs recours administratifs sont en cours.

Une nouvelle action ce lundi 20 mars

Ce lundi 20 mars, d'autres militants du collectif sont montés dans un arbre en bordure de la RN126 afin d'en dénoncer, là-aussi l'abattage.  

Deux journées de mobilisation sont prévues les 22 et 23 avril prochain. 

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité