Autoroute Castres-Toulouse : des opposants bloquent le chantier l'A69 et s'installent dans les derniers arbres qui doivent être abattus

Des opposants à l'A 69 mènent une nouvelle action ce lundi 30 octobre. Ils se sont installés dans les arbres qui doivent être abattus dans le cadre du chantier autoroutier. La figure de la contestation, Thomas Brail, participe à l'opération.

La mobilisation contre le projet de l'A 69 continue. Ce lundi 30 octobre, deux opposants se sont installés dans les derniers arbres qui doivent être abattus sur le tracé de la future autoroute Castres-Toulouse.

Selon nos informations, les opposants se sont pré-positionnés la veille. 

Il s'agit d'un chantier situé sur la commune de Lacroisille. Le concessionnaire, Atosca, est en train de défricher une centaine d'arbres, des chênes. L'opération est prévue pour ce mardi 31 octobre.

Le gros du déboisement est déjà effectué. Selon les chiffres de l'entreprise, plus de 80% du déboisement a été réalisé.

Des arbres "occupés"

Les "écureuils" (surnom des anti-69) ont donc choisi de s'installer dans les derniers arbres encore debouts comme on peut le constater dans cette vidéo.

durée de la vidéo : 00h01mn29s
Ce lundi 30 octobre, deux opposants se sont installés dans les derniers arbres qui doivent être abattus sur le tracé de la future autoroute Castres-Toulouse. ©LVEL

La figure des opposants, Thomas Brail, se déplace pour soutenir cette action. Il ne montera pas dans un chêne. Mais il sera présent au pied des arbres "occupés". Depuis un week-end de mobilisation, les samedi 21 et 22 octobre, les opposants au projet autoroutier évoquent de nouvelles manifestations. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité