Des Olympiades du remplacement dans le Tarn : les agriculteurs ont eux aussi le droit de partir en congés

Au lycée agricole de Flamarens-Lavaur dans le Tarn se tiennent, vendredi 24 septembre, les Olympiades du remplacement. Un évènement afin de faire connaître au monde agricole ce service qui permet depuis 40 ans aux agriculteurs de partir en congés. Ce besoin répond aux évolutions du secteur.

Le Service de remplacement sur les exploitations agricoles existe partout en France depuis 1975, mais reste encore méconnu du milieu rural. Pour répondre à ce problème, depuis quatre ans, des Olympiades du remplacement sont organisées. Cette année, l’événement se déroule au lycée agricole de Flamarens-Lavaur dans le Tarn. 

Agent remplaçant : un métier appelé à se développer

Au cours de cette journée, l’ensemble des salariés agricoles des différents Services de remplacement départementaux s’affrontent dans différentes épreuves pratiques et théoriques. « La manifestation a pour but de faire découvrir aux élèves et au grand public ce métier d’une grande richesse » explique Stéphane Minguet, président de l’association Service de Remplacement d’Occitanie.  Le service de remplacement consiste à venir assurer le travail sur l’exploitation d’un agriculteur parti en vacances ou qui doit s'absenter.

Une profession, comme une autre, appelée à se développer pour répondre aux nouveaux besoins du monde agricole. La vie familiale des producteurs a évolué depuis quarante ans. Aujourd'hui, beaucoup de compagnes de paysans ne travaillent désormais plus avec leurs maris. Salariées, elles ont des vacances et souhaitent en profiter en famille. Les agents de remplacement, souvent d’anciens exploitants, sont employés par l’association. 

1900 agents sur toute l'Occitanie

Le Service de Remplacement Occitanie compte 1900 agents et 6650 adhérents. Salariés, ces remplaçants sont appelés toute l’année pour parer les congés annuels, maternité ou maladie d'un gérant d’une exploitation. "Une situation tranquillisante qui permet à l'agent d'exercer une activité agricole responsabilisante sans la charge mentale, physique et financière qui pèse sur bon nombre de chef.fes d'exploitation", comme le met en avant l’association à ses futurs employés. Par exemple, un remplaçant en fonction de ses compétences et de sa mission touchera 700 euros pour une semaine de travail. L’exploitant ayant fait appel à ses services bénéficiera d’un crédit d’impôts de 50%. 

Le métier nécessite d’être polyvalent et de s’adapter rapidement. Arboriculture dans le Gard, conduite d’engins agricoles des plaines toulousaines aux plateaux du Larzac, l’élevage de viande et de lait du porc noir de Bigorre au veau du Ségala. Mais aussi le maraîchage, la transformation et la viticulture. L’Occitanie offre une importante diversité agricole et autant d'offres de travail. En organisant l’événement dans un lycée agricole, les Olympiades sont aussi un moyen de susciter des vocations. Les besoins ne cessent de grandir. Chaque année, la structure assure ainsi l’équivalent de 60 000 journées de remplacement.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie vacances éducation société