Deux corps sans vie découverts dans les eaux d'une rivière, les dépouilles sont en cours d'identification

La gendarmerie et les pompiers du Tarn ont découvert ce dimanche 2 juin deux corps sans vie dans les eaux du Tarn : le premier a été retrouvé le long des berges à Rabastens, le second dans le dégrilleur de la centrale électrique d'Arthès près d'Albi. Les dépouilles sont en cours d'identification.

Macabres découvertes ce dimanche 2 juin dans le Tarn. Un corps a été repêché à Rabastens par les plongeurs de la gendarmerie. Un second a été retrouvé dans le dégrilleur d'une centrale électrique près d'Albi.

C'est une personne, qui circulait en canoë, qui a donné l'alerte dimanche 2 juin dans l'après-midi. Un corps sans vie se trouvait le long des berges du Tarn Rabastens. Les plongeurs de la gendarmerie ont repêché le cadavre en état de décomposition avancée, il a été transporté vers l’institut médico-légal de Rangueil.

Une autopsie et des prélèvements ADN devraient permettre de l’identifier. Il pourrait s’agir du jeune homme de 23 ans qui s’était noyé à la mi-mai alors qu’il se baignait avec un ami près du pont et de la centrale hydroélectrique de la commune. Il avait été happé par le courant et n’était pas remonté à la surface.

Un autre corps a été repêché ce dimanche à Arthès, près d’Albi. Les pompiers l’ont retrouvé dans le dégrilleur de la centrale hydroélectrique. L’identification de la victime est en cours. Il pourrait s'agir d'un retraité de 75 ans, porté disparu à Cunac. Un appel à témoin pour disparition inquiétante avait été lancé par la police et la gendarmerie après sa disparition dans la nuit du 12 au 13 mai.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité