Graulhet : un sapeur-pompier volontaire de 17 ans mis en examen pour plusieurs départs de feu

Publié le

Fin juillet 2022, un jeune sapeur-pompier volontaire de 17 ans a été mis en examen pour "destruction volontaire de bien d'autrui par incendie" et placé sous contrôle judiciaire. II est soupçonné d'être à l'origine de plusieurs départs de feux autour de la caserne des pompiers de Graulhet dans le Tarn.

Un nouveau cas de "pompier-pyromane" ? C'est du moins la conviction de la juge d'instruction d'Albi qui vient de mettre en examen un sapeur-pompier volontaire de 17 ans. Il est soupçonné d'être à l'origine de plusieurs départs de feu autour du centre de secours de Graulhet, au Nord de la ville.

Selon le parquet d'Albi, le jeune homme aurait incendié volontairement des bouts de terrain, de l'herbe et de la végétation à proximité du Centre de secours de Graulhet. Après une minutieuse enquête, la Brigade de gendarmerie de Graulhet a fini par l'interpeller. À l'issue de sa garde-à-vue, le parquet d'Albi a demandé l'ouverture d'une information judiciaire.

Présenté à un juge d'instruction

Le jeune homme était pompier volontaire depuis environ un an. Comme d'autres jeunes, le présumé "pompier-pyromane" a d'abord fait une formation de "jeune sapeur-pompier" (JSP) avant de poursuivre son parcours. Le jeune homme - qui n'habite pas Graulhet - a été présenté à un juge d'instruction d'Albi. La magistrate devra déterminer les raisons qui ont poussé ce pompier volontaire à agir de la sorte.

D'autres cas de "pompiers-pyromanes"

Les cas des "pompiers-pyromanes" ne sont pas aussi exceptionnels que ça. Cette affaire intervient une semaine après le placement en détention d'un sapeur-volontaire dans l'Hérault. L'homme, conseiller municipal d'une petite commune du Nord de de Montpellier, est accusé de 9 départs de feu volontaires depuis mai 2022.