• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Non-lieu requis par le parquet d'Albi dans le dossier Joël Dimonika

Le jeune homme avait succombé à ses blessures après une bagarre
Le jeune homme avait succombé à ses blessures après une bagarre

Le parquet d'Albi a demandé un non lieu pour trois policiers albigeois mis en examen pour non-assistance à personne en danger. Joël Dimonika, 22 ans, était décédé en juillet 2017 juste après avoir été interpellé par une patrouille de police.    

Par SD avec AFP

Le procureur d'Albi, Alain Berthomieu, a requis la semaine dernière un non-lieu dans le dossier de trois policiers poursuivis pour non assistance à personne en danger, après la mort d'un jeune homme qu'ils avaient interpellé a révélé la rédaction de France 3 Tarn.

La décision du parquet intervient près de deux ans après les faits. En juillet 2017, Joël Dimonika, 22 ans, est interpellé par une patrouille de police après s'être battu devant une épicerie du centre ville d'Albi.
 

Le jeune homme est déposé par les policiers, quelques heures plus tard sur un trottoir du quartier de Cantepau, à quelques mètres de son domicile. Appelant à l'aide, il est transporté par des riverains à l'hôpital où il décède trois heures plus tard.  

Selon l'Agence France Presse, rapportant des propos de l'avocat de la famille de la victime, Me Michel Albarède,  "l'expertise médicale du médecin légiste a conclu à "une mort subite liée à un événement stressant".

Le juge d'instruction en charge de cette affaire doit désormais trancher et se prononcer sur le renvoi ou non des trois policiers devant un tribunal.

Le reportage de Pascale Lagorce et Christophe Romain, en juillet 2017 :
 

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus