• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Prise en charge innovante des maladies mentales à la Fondation Bon Sauveur d'Albi dans le Tarn

© France 3
© France 3

Nous vous proposons de pousser les portes de la Fondation Bon Sauveur d'Albi pour découvrir comment cet hôpital psychiatrique du Tarn prend en charge les malades souffrant de troubles mentaux. La psychiatrie est de l'avis des spécialistes du secteur "le parent pauvre" de la médecine. 

Par Pascale Lagorce

Dans le monde médical, la psychiatrie est vue comme le "parent pauvre". Le mois dernier, plus de 100 psychiatres, ont signé une lettre ouverte qui a été remise à la ministre de la Santé. Ils y dénonçaient les budgets de ce secteur médical, insuffisants selon eux.

Agnes Buzyn, la ministre de la Santé, a depuis annoncé que le gouvernement allait débloquer 40 millions d'euros supplémentaires pour financer de nouvelles mesures pour la santé mentale et la prise en charge des malades. Une prise en charge dont on reparle à chaque fait divers impliquant un ou une malade comme lors de l'incendie criminel à Paris ou encore l'agresssion d'un médecin psychaitre d'Albi lors d'une garde à vue.

En 40 ans, le nombre de lits de psychiatrie générale a diminué de 60 % en France. Les maladies psychiatriques se classent pourtant troisièmes des maladies les plus fréquentes dans notre pays, juste derrière le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Aujourd'hui, en France, 1 personne sur 100 souffre de schizophrénie, sans forcément être diagnostiquée. 

Moins de lits dans les hôpitaux, mais de nouvelles formes de prise en charge des patients voient le jour. C'est le cas à la Fondation Bon Sauveur d'Albi dans le Tarn qui propose pour certains malades un parcours de soins innovant et une prise en charge où l'hospitalisation et la prise de médicaments ne sont pas les seules normes. Cet hôpital est l'un des plus importants d'Occitanie : plus de 10 000 patients y sont traités chaque année.  

Pascale Lagorce et Thierry Villéger de France 3 Tarn, ont poussé les portes de cette Fondation Bon Sauveur, à la rencontre des psychiatres, des soignants, des éducateurs et bien-sûr des malades.
 
  • Au coeur de l'unité de réhabilitation psychosociale de la Fondation Bon Sauveur avec Fidel Arevalo (médecin psychiatre), David Mougnibas (cadre coordinateur des soins) et Ségolène Gil (nfirmière de l'équipe mobile)
Prise en charge innovante des maladies mentales à la Fondation Bon Sauveur d'Albi dans le Tarn
  • L'appartement de transition ou réapprendre à être autonome avec Fidel Arevalo (médecin psychiatre) et Geneviève Bonnet (éducatrice à l'espace d'autonomie)
Prise en charge innovante des maladies mentales à la fondation Bon Sauveur d'Albi dans le Tarn
  • L'art-thérapie, un processus créatif à des fins thérapeutiques avec Abderrahim Mekhfi (infirmier-Thérapies médiatisées), David Mougnibas (cadre coordinateur des soins), Eric (patient) et Isabelle Canovas (infirmière-Thérapies médiatisées)
Prise en charge innovante des maladies mentales à la fondation Bon Sauveur d'Albi dans le Tarn
 

Sur le même sujet

La Bulle, douche nomade à Montpellier

Les + Lus