Racontez votre confinement : les archives de Carmaux (Tarn) collectent des témoignages pour les générations futures

Quel est votre quotidien pendant le confinement ? Comment le vivez-vous ? Pendant cette période d’épidémie de Covid-19, le service des archives de Carmaux propose de recueillir vos témoignages. Une façon de laisser une trace et de participer à l’écriture de l’Histoire

 

© Ville de Carmaux
Récits de votre vécu pendant le confinement mais également dessins d’enfants, vidéos et photos tous les documents sont les bienvenus pour le service des archives de la ville de Carmaux.  
« Ce que nous vivons aujourd’hui fera l’histoire de demain ». La directrice des archives municipales, Brigitte Bourgade, sait que cette période exceptionnelle restera dans l’Histoire. « Nous n’attendons pas que les personnes écrivent des romans, quelques lignes suffisent, précise la directrice. Nous souhaitons que tout le monde participe aussi bien les adultes que les enfants. »

Des documents consultés par les générations futures


Ces documents numériques ou papier sont voués à être diffusés et partagés, un formulaire doit donc être rempli sur le site des archives de la ville tarnaise pour participer à cette collecte exceptionnelle. « Nous, archivistes, avons pour mission de collecter la mémoire. Grâce aux outils technologiques nous pouvons le faire pendant que l’événement se déroule en faisant appel à la population», détaille la directrice.
Cet appel concerne toutes les personnes qui vivent ou travaillent à Carmaux ou dans le Ségala Carmausin.


Nous allons conserver les dessins réalisés par les enfants en hommage aux soignants

Laissez aussi parler vos émotions 

« Chacun peut relater ses occupations et ses préoccupations pendant le confinement car cette situation est inédite ». Comment se passe l’école à la maison pour les parents comme pour les enfants ? Est-ce que vous travaillez et si oui comment cela se déroule-t-il ? Quels sont vos sentiments, frustrations, peurs… Chaque personne peut s’exprimer librement.
Des prises de vue de la ville, de la nature, du quotidien confiné, voilà ce que recherchent également les archivistes.
« Nous allons notamment conserver les dessins réalisés par les enfants en hommage aux soignants, complète la directrice. Et tout ce que les associations ont initié. Une chorale a par exemple enregistré une chanson pour le personnel médical. On compte aussi l’archiver. »
 

Et demain ?


Brigitte Bourgade n’oublie pas l’avenir et l’après confinement. Elle invite les personnes à s’exprimer sur ce que sera l’après, comment chacun envisage les lendemains. Cette expérience aura forcément eu un impact sur nos vies et peut-être en sortirons-nous changé.
Quel que soit votre vécu, grâce à ce travail de mémoire, il fait désormais parti de l’Histoire.






 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives archives archives archives archives archives archives archives archives
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter