Tarn : sans l’accompagnement personnalisé aux soins, elle aurait renoncé à se faire soigner

Depuis le lancement de ce dispositif dans le Tarn, plus de 500 assurés ont bénéficié d'un accompagnement personnalisé. C'est le cas de Sophie, une Albigeoise de 65 ans. Atteinte d'une dégénérescence des gencives, elle avait renoncé à se faire soigner. Trop cher !
 

Sophie a accepté de témoigner : "je me réveillais la nuit, j'avais peur que mes dents ne se déchaussent". 
C'était il y a moins d'un an, au moment des fêtes de Noël !
Sophie ne sort quasiment plus de chez elle. Une maladie héréditaire lui ronge ses gencives. Si rien n'est fait, ses dents vont se déchausser

18 000 euros pour se faire soigner
Elle consulte un spécialiste. Mais sa santé a un prix. le devis proposé par les médecins se montait à 18 000 euros. 
Jusqu'à ce courrier envoyé par la Caisse Primaire d'Assurance Maladie du Tarn. Sophie est invitée à faire un bilan médical gratuit. Ce rendez-vous va tout changer. Elle est alors prise en charge par un nouveau service contre le renoncement aux soins.

La conseillère de la CPAM m'a redonné de l'espoir

Aujourd'hui, seulement 800 euros à la charge de Sophie
Nouveau dentiste et nouveau devis : 7 000 euros dont 800 sont à la charge de Sophie.
Depuis quatre mois, elle se rend régulièrement à Toulouse pour y être soignée. Aujourd'hui, elle va mieux et a retrouvé sa vie d'avant.

« Les préjugés de la sécu qui ne remboursent rien, pas pour moi, ça m'a redonné le sourire et ma joie de vivre et de ne plus avoir mal aux dents »

Dans le département du Tarn, les femmes et les personnes sans emploi seraient les plus touchés par le renoncement aux soins.
Selon une enquête, 35 % des personnes enquêtées ont déclaré déjà avoir renoncé à des soins pour des raisons financières.

Vidéo : le reportage de Matthias Julliand et Corinne Carrière
 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité