Tarn : un département frappé par la sécheresse, des éleveurs en danger

Dans le Tarn, certains espaces offrent un paysage de sols désertiques. Certains éleveurs envisagent de vendre une partie de leurs bêtes pour ne pas devoir acheter du fourrage

110 jours sans aucune goutte d'eau ou presque et un vent d'autan qui s'invite : la sècheresse dans le Tarn est bien là.
En autoproduction, certains éleveurs sont censés nourrir leurs bêtes, en partie,   avec leur récolte de Colza. Cette production est plus que compromise.
Dans d’autres prairies, même spectacle de désolation, les vaches n'ont pas un brin d'herbe à brouter. En puisant déjà dans leurs stocks d'hiver, les agriculteurs mettent en danger l'avenir de  leur exploitation. Certains envisagent même de vendre une partie de leurs bêtes pour ne plus avoir à les alimenter en fourrage.
Le syndicat des jeunes agriculteurs du Tarn a effectué une demande de reconnaissance en calamité agricole.

La sécheresse augmente les risques d'incendie
En raison de la sécheresse et du vent, le risque d'incendie est élevé dans le Tarn. L'incendie de Valdurenque a grignoté mardi soir 40 hectares sur le causse. 

Selon Météo France, septembre est le mois le  plus sec, jamais  enregistré depuis plus de 30 ans .

Vidéo : un reportage de Corinne Carrière et Cécile Fréchinos

 
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité