Un arboriculteur du Tarn placé en garde à vue après l'intoxication d'une vingtaine de personnes par des feux anti-gel

Face au gel, des arboriculteurs d'Ambres et Lavaur (Tarn) ont incendié 150 tonnes de pailles mouillées au gasoil provoquant d’importantes fumées et intoxiquées une vingtaine de personnes sur ce secteur rural. L'un des producteur a été placé en garde à vue avant d'être remis en liberté.

Afin de protéger leurs vergers, des arboriculteurs de Lavaur dans le Tarn ont allumé des feux mardi 13 avril dégageant une épaisse fumée sur l'ensemble du secteur.
Afin de protéger leurs vergers, des arboriculteurs de Lavaur dans le Tarn ont allumé des feux mardi 13 avril dégageant une épaisse fumée sur l'ensemble du secteur. © FTV

Un représentant de la coopérative des 2 vallées à Lavaur dans le Tarn a été placé en garde à vue, mercredi 14 avril à 13h30, après l'intoxication d'une vingtaine d'habitants dans le secteur de Lavaur.  La veille, afin de faire face aux conséquences dévastatrices du gel sur leurs productions, des agriculteurs des communes d'Ambres et de Lavaur ont allumé 150 tonnes de paille à l'aide de gasoil provoquant un important nuage de fumées. La garde à vue a été levée 24 heures plus tard.

La plaine de Lavaur (Tarn) mardi matin.
La plaine de Lavaur (Tarn) mardi matin. © Marie Lou Robert - FTV

Ces fumées se sont étendues sur 5 kilomètres. Selon la préfecture du Tarn, "huit personnes ont été prises en charge par les sapeurs-pompiers et treize se sont présentées aux urgences pour des problèmes d'intoxication liés aux dégagements de fumées".

Une plainte déposée

Dans un communiqué de presse, l'association France Nature Environnement (FNE) assure que "certaines personnes se sont présentées à l’hôpital et des analyses sanguines pratiquées ont montré des taux de monoxyde de carbone dans le sang très au-delà du seuil de dangerosité."

"Inadmissible" pour FNE qui s'interroge sur les conséquences à moyen ou long terme pour "les nourrissons, les femmes enceintes, les personnes fragiles qui ont inhalées pendant des heures une telle quantité de fumée".

Ces pratiques irresponsables et dangereuses pour la santé doivent absolument cesser. Concernant la pollution générée par le domaine de Fontorbe, FNE Midi-Pyrénées va porter plainte et se constituer partie civile…

Thierry de NOBLENS, Président de FNE Midi-Pyrénées

Intervention des communes

Dans une publication sur sa page Facebook, mercredi 14 avril, la mairie de Lavaur explique avoir "saisi le propriétaire du domaine de Fontorbes - Vergers du Sud en lui rappelant que des infractions à l'article 163- Emissions de fumées (...) ont été relevées. (...) Les nuisances observées sont insupportables et justifient l’intervention des communes concernées."

Le fuel utilisé hier a été mis sous scellés "ouverts". Les exploitants ont interdiction de l’utiliser pour lutter contre le gel mais peuvent l’utiliser pour travailler. L'affaire est prise très au sérieux par le procureur de Castres (Tarn).

L'enquête a été confiée aux enquêteurs de Gaillac et de Lavaur (Tarn). Des analyses et des expertises doivent être menées sur la vingtaine de personnes intoxiquées et les cours d'eau voisins de l'exploitation arboricole. L'exploitant agricole risque 1 an de prison et 15.000 euros d'amende pour mise en danger de la vie d'autrui. Les mairies de Giroussens et Ambres envisagent de porter plainte.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société environnement pollution