Tarn : enquête sur la mort d'une jeune femme handicapée et élue, ses deux chiens rottweilers peut-être responsables

Info France 3 Occitanie. Une femme de 38 ans a été retrouvée morte sur la commune de Sénouillac (Tarn). Une enquête a été ouverte sur les circonstances de ce décès. La victime aurait pu être tuée par ses deux chiens.

Sandra Vicente, 38 ans, venait d'être élue pour la seconde fois à la mairie de Sénouillac (Tarn).
Sandra Vicente, 38 ans, venait d'être élue pour la seconde fois à la mairie de Sénouillac (Tarn). © Capture d'écran - FTV

Sandra Vicente, 38 ans, adjointe à la mairie de Sénouillac (Tarn) est décédée mardi 26 janvier 2021. Selon les informations de France 3 Occitanie, elle aurait pu être tuée par ses chiens, deux Rottweilers. "Ils se sont acharnés sur elle" explique Bernard Ferret, maire de ce petit village situé près de Gaillac. Une enquête de gendarmerie a été ouverte afin de connaîtres les causes exactes de la mort de l'élue locale qui en était à son deuxième mandat.

 

Sandra Vicente, 38 ans, venait d'être élue pour un second mandat sur la commune de Sénouillac (Tarn).
Sandra Vicente, 38 ans, venait d'être élue pour un second mandat sur la commune de Sénouillac (Tarn). © Capture d'écran - FTV

"Incompréhensible et injuste"

Le premier magistrat de la commune est sous le choc " Je réagis mal. C'est incompréhensible et injuste. Personne ne mérite ça surtout elle".  Handicapée Sandra Vicente était depuis 10 ans dans un fauteuil roulant. "Malgré son handicap, elle était très active, raconte Bernard Ferret. La misère s'acharne sur elle et sa famille dont plusieurs de ses membres sont également en fauteuil ".

La disparition de Sandra Vincente provoque un vif émoi dans le département comme le montre, ci-dessous, cette publication de la députée du Tarn Marie-Christine Verdier-Jouclas (LREM).

Les deux rottweillers sur le point d'être euthanasiés

Selon l'élu, son adjointe serait sortie pour aller promener ses deux chiens. Son corps sans vie a été découvert par son mari, mardi en fin d’après-midi. Selon 20 minutes, "le compagnon de Sandra Vicente a déjà fait part au parquet de sa volonté d’euthanasier les deux rottweillers. Ils ont été amenés chez un vétérinaire".

Les chiens de Sandra Vincente, dont l'un d'eux apparait sur cette photo, ont été amenés à la fourrière, le temps de l'enquête.
Les chiens de Sandra Vincente, dont l'un d'eux apparait sur cette photo, ont été amenés à la fourrière, le temps de l'enquête. © Capture d'écran Facebook - FTV

Une autopsie doit être menée afin d'en savoir plus sur leur rôle. Les drapeaux de la mairie ont été mis en berne en hommage à Sandra Vicente.

Cette affaire rappelle celle d'Elisa Pilarski, retrouvée morte en forêt de Retz, dans l'Aisne où elle promenait son animal de compagnie. Selon une expertise rendue le 1er novembre dernier à la justice, la jeune femme enceinte a été tuée par Curtis, le chien de son compagnon.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société