Cet article date de plus de 7 ans

Autoroute Castres-Toulouse : le député Philippe Folliot et des patrons tarnais occupent le bureau du sous-préfet

Le député UDI du Tarn et une dizaine de chefs d'entreprises ont occupé le bureau du sous-préfet de Castres pour protester contre "l'irrespect et le mépris" du ministre des Transports dans le dossier de l'autoroute Castres-Toulouse. Le préfet a promis une réunion fin novembre.
© Christophe Chassaigne / France 3 Midi-Pyrénées
Philippe Folliot est passé à l'action : après avoir exprimé sa colère dans une lettre très sèche à Frédéric Cuvilier le ministre des Transports, le député UDI du Tarn a décidé d'occuper le bureau du sous-préfet de Castres en compagnie d'une dizaine de patrons tarnais favorables à l'autoroute Castres-Toulouse.

Le député et les patrons dénoncent le "mépris" et "l'irrespect" du ministre dans le dossier de l'autoroute. Ils rappellent les propos favorables de François Hollande lors de son déplacement à Soual (Tarn) et l'inscription de l'autoroute dans les priorités du gouvernement. Mais depuis, rien. 

Alors, les "écharpes bleues", en référence aux bonnets rouges bretons, ont décidé de passer à l'action. 
© Christophe Chassaigne / France 3 Midi-Pyrénées


L'occupation a duré une bonne partie de la journée. Le préfet s'est finalement engagé à organiser une réunion du comité de suivi pour le désenclavement du Sud du Tarn à la fin novembre à Castres.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute castres-toulouse transports