Autoroute Castres-Toulouse : les tarifs de péage de l'A69 (probablement) plus élevés qu'annoncés par le concessionnaire Atosca

L'autoroute A69, reliant Toulouse à Castres, n'arrête pas de susciter la controverse. Cette fois-ci ce sont les tarifs du péage qui font polémique. Ils pourraient se révéler plus importants qu'annoncés par le concessionnaire Atosca.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Selon nos confrères de Médiacités, le prix payé par le futur usager des autoroutes entre Toulouse et Castres (A68 exploitée par ASF 1,70 euro l'aller actuellement et A69 par Atosca 6,77 euros l'aller annoncé à la signature du contrat) passerait déjà de 17 euros (tarif fixé en 2020) à 19,50 euros l'aller-retour pour un véhicule léger.

D'après nos informations, le tarif communiqué est celui de la "valeur tarif" de 2021, soit au moment de la présentation du contrat de concession à l'Etat. Il est donc à titre indicatif de 6,77 euros l'aller simple

"Il est prévu que les tarifs du péage soient fixés quelques mois avant la date de mise en service, prévue fin 2025. Ils seront établis selon le système classique, une formule de calcul qui dépend de différentes variables.

Chargée de communication Atosca

Plusieurs facteurs à prendre en compte

Vu l'actuelle inflation difficile d'imaginer que cette formule tire le prix à la baisse.

L’indexation des tarifs autoroutiers est basée sur une combinaison de l’IPC (l'indice des prix à la consommation), de l’indice TP01 (indicateur de l'évolution des prix des travaux publics en France), et de l’indice TP09 (fabrication et mise en œuvre d’enrobés).

Mais la compagnie, qui a obtenu la concession de cette infrastructure pour une durée de 55 ans, assure  :

"L'A69 sera parmi les autoroutes les moins chères de celles récemment mises en service"

Chargée de communication Atosca

Les opposants perplexes

Les opposants à cette future infrastructure en doutent.

"Pour qu'elle soit rentable, l'A69 devra être relativement chère car la moyenne de fréquentation sur une autoroute en France est de plus de 22 000 véhicules/jour et pour l'A69 c'est prévu en dessous des 10 000 véhicules/jour."

Gilles Garric - membre du collectif LVEL (la voie est libre)

Itw FTV

Dans son avis n° 2022-007 du 25 janvier 2022, l'Autorité de régulation des transports fixe les objectifs de ce projet : améliorer les perspectives de développement et renforcer l’attractivité économique du sud du Tarn et de l’agglomération de Castres-Mazamet, en confortant son bassin en tant que pôle d’équilibre régional au sein de l’aire métropolitaine toulousaine, d’une part, et offrir une accessibilité routière de meilleur niveau répondant aux besoins de l’économie locale et de la population en permettant un gain de temps et en améliorant la sécurité routière, d’autre part.

L'Autorité poursuit : le financement du projet passe par la perception d’un péage reposant sur des tarifs kilométriques moyens de référence (en décembre 2020) , un véhicule léger parcourant l’ensemble de l’autoroute A69 devrait ainsi s’acquitter d’un péage de 6,69 euros hors taxes. La collecte des péages repose sur un système en flux libre avec l’installation de quatre portiques en section courante, sur les sections Verfeil-Villeneuve, Villeneuve-Puylaurens, Puylaurens-Soual et Soual-Saint-Palais.

Des sections gratuites

Pour les usagers empruntant le demi-échangeur de Verfeil, l’accès à la section comprise entre la limite ouest de la concession et le demi-échangeur de Verfeil est libre de péage (2,2 km) puisque l'actuelle RD20 est intégrée dans le tracé de l'autoroute. Pour les usagers empruntant l’échangeur de Saint Palais, l’accès à la section comprise entre l’échangeur de Saint Palais et la limite est de la concession est libre de péage (0,7 km) en l'absence d'itinéraire de substitution.

Le chantier continue et la mobilisation des opposants aussi. La mise en service de l'A69 est prévue pour fin 2025. Elle s'étirera sur une distance de 53 kilomètres entre Verfeil (31) et Castres (81). 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité