Coronavirus : un Tarnais coincé en quarantaine près de Wuhan attend son rapatriement

Hugues Reynal est coincé à Gong'An depuis le 24 janvier dernier. / © H.Reynal
Hugues Reynal est coincé à Gong'An depuis le 24 janvier dernier. / © H.Reynal

Coincé depuis le 24 janvier à Gong'An, dans la région du Hubei à 250km de Wuhan, Hugues Reynal n'a pas réussi à être rapatrié en France. Il doit vivre dans la ville, placée en quarantaine, et lance un appel à l'aide. 

Par M.D

"Les stocks commencent à se vider. On sent que si ça continue, on sera en pénurie." L'inquiétude se fait sentir dans la voix d'Hugues Reynal. L'Albigeois est coincé depuis maintenant neuf jours dans la ville de Gong'An, en Chine. 
 

Plus de masque disponible

Cette ville, située à 250km de Wuhan, foyer de l'épidémie du coronavirus, a été placée en quarantaine depuis le 24 janvier dernier. Pas de chance pour Hugues : il se trouvait là pour passer le nouvel an chinois avec la famille de sa compagne. Depuis, il doit vivre dans une ville fermée, et faire face à un quotidien rythmé par la menace du coronavirus :

Il nous reste cinq ou six masques, mais c'est impossible d'en trouver d'autres en pharmacie. On me prend la température tous les jours, rien à signaler. Nous faisons aussi attention à ne pas prendre des rues trop passantes.

 

Problèmes d'argent

Niveau nourriture, il reste encore des légumes grâce aux cultures alentour, mais la viande fraîche commence à manquer. Hugues doit aussi faire face à un problème d'agent : "Je ne peux plus retirer de liquide et je ne peux pas payer avec ma carte bancaire. Ma femme paye pour nous deux, mais elle a un petit salaire..."  D'autant qu'il vit à l'hôtel avec sa compagne et la petite nièce de cette dernière de moins d'un an, n'ayant pas d'autre solution. 
 

Rapatriement prévu... depuis Wuhan

Pourtant, Hugues Reynal a bien cru pouvoir retourner en France : en contact permanent avec la cellule de crise française, celle-ci lui a signalé qu'il était inscrit sur les vols de rapatriement en partance de Wuhan le mardi 28 janvier. 

Mais le jeune homme se heurte à un nouveau problème : comment se rendre à Wuhan sans transport en commun ? Même s'il a un laisser-passer pour sortir de Gong'han, il ne peut pas rejoindre l'aéroport :

Il n'y a pas de train, pas de taxi. J'ai voulu louer une voiture, mais mon permis n'est pas valable en Chine. Je pourrais demander à un membre de la famille de ma compagne de m'amener, mais il resterait bloqué à Wuhan.

 

14 500 personnes infectées

À cause de ce problème, Hugues n'a pas pu prendre son vol et être rapatrié en France. Il est obligé de rester à Gong'An, sans autre solution pour rejoindre le sol français. Il espère que sa situation va se débloquer, et qu'il pourra bientôt rentrer dans le Tarn, mais l'attente risque d'être encore longue. Plus 300 Chinois sont décédés à cause du coronavirus, qui ne cesse de s'étendre : au dernier recensement, 14 500 personnes ont été contaminées. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus