• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mazamet : Cabrol Construction Métallique en liquidation ?

La charpente métallique d'Aeroscopia à Blagnac
La charpente métallique d'Aeroscopia à Blagnac

Institution mazamétaine, la société de charpente métallique pourrait - dès le 10 juillet - être mise en liquidation. 35 salariés ont proposé ce matin de reprendre l'activité sous forme de SCOP et lancé une collecte de fonds.

Par Christophe Chassaigne

En matière de construction métallique, Cabrol est une référence nationale. L’Odysséum et le stade Yves du Manoir de Montpellier, le stade des Alpes à Grenoble, l’Aéroscopia à Blagnac, le Mucem à Marseille ou le stade Jean Bouin à Paris... Voici quelques uns de leurs derniers chantiers. Des ossatures métalliques complexes et des charpentes tridimensionnelles remarquées mais qui ne suffisent pas à garantir un avenir industriel.
la charpente métallique du Stade Jean Bouin à Paris / ©
la charpente métallique du Stade Jean Bouin à Paris / ©
Fondée en 1930 en centre-ville, développée depuis 1969 sur la zone industrielle de Bonnecombe, Cabrol Construction Métallique est une institution mazamétaine, sa rue a d'ailleurs été baptisée "Rue de la Ferronnerie". C'est aussi l'une des plus importantes entreprises du Tarn : En 2010, elle comptait encore 119 salariés pour un chiffre d’affaires supérieur à 19 millions d’Euros. Mais la crise économique et quelques déconvenues judiciaires sur des chantiers importants comme l'université de Nice l'ont déséquilibrée financièrement. En janvier 2015, elle est placée en redressement judiciaire... Six mois plus tard, le passif est toujours là et la liquidation judiciaire semble inévitable. 

Le tribunal de commerce pourrait se prononcer dès le vendredi 10 juillet pour une absorption par une société concurrente ou pour une mise en liquidation. Solutions dont ne veulent ni les salariés, ni les élus locaux qui ont réclamé ce matin un sursis de quelques semaines pour finaliser un projet de reprise. Présent ce matin et très impliqué dans le projet, le maire de Mazamet envisage la liquidation judiciaire. Mais Olivier Fabre souhaite aussi que le tribunal assortisse cette décision d'une clause de cession prioritaire aux salariés, décision qui permettrait de crédibiliser un projet de SCOP.
Les salariés candidats à la reprise avec leurs soutiens / © Ch. Nicolas / France 3
Les salariés candidats à la reprise avec leurs soutiens / © Ch. Nicolas / France 3
Soutenus par les élus de la municipalité, de la communauté d'agglomération Castres-Mazamet et du Conseil Départemental du Tarn, 35 salariés (photo ci-dessus) veulent en effet réunir des fonds pour reprendre les équipements et relancer l'activité en fondant une Société Coopérative Ouvrière de Production (SCOP). Ils ont déjà l'assurance de réunir 1,6 millions d'Euros essentiellement débloqués par les collectivités locales mais (pour que le dossier soit crédible) il leur faudrait atteindre 2 millions d'Euros.

Ce jeudi matin, pour trouver les quelques centaines de milliers d'Euros qui leur font défaut, salariés et élus ont donc lancé un appel aux autres entreprises locales, aux Tarnais et aux anciens serruriers-ferroniers passés par Cabrol. Ils envisagent même de proposer le projet de reprise sur une plateforme de financement participatif.

Sur le même sujet

Béatrice Gille rectrice de l'académie de Montpellier

Les + Lus