• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Top 14 : Castres atomise Clermont et reste hors de la zone rouge

Castres reste hors de la zone rouge. / © Rémy Gabalda/AFP
Castres reste hors de la zone rouge. / © Rémy Gabalda/AFP

Castres a atomisé Clermont (31-10), déjà la tête à Twickenham pour sa finale de Coupe d'Europe, et s'est maintenu hors de la zone rouge, samedi
en clôture de la 23ème journée de Top 14.

Par AFP

En inscrivant cinq essais, dont un triplé de leur puissant ailier Rémy Grosso (29, 40, 76), les Castrais ont conquis un bonus offensif indispensable pour garder sa 12ème place, après la victoire bonifiée de Bayonne face à Grenoble (42-33), avec qui ils sont à égalité de points.
Grâce à ce troisième succès consécutif, les hommes de Mauricio Reggiardo peuvent encore croire à leur maintien à trois journées de la fin, même si le chemin sera encore long avec un déplacement dès la prochaine journée chez l'ogre toulonnais.
A une semaine de leur finale de Coupe d'Europe face à Toulon à Twickenham, les Clermontois vont en revanche quitter Pierre-Antoine - où ils n'ont plus gagné depuis trente-neuf ans !

Venus avec un XV de départ totalement remanié par rapport à la demi-finale remportée face aux Saracens (13-9), et notamment Morgan Parra et Camille Lopez de retour aux commandes, les Jaunards s'étaient pourtant déplacés avec la ferme intention de remettre les compteurs à zéro après leur défaite à domicile face à Oyonnax (10-11).
Mais cette troisième défaite de rang va rendre plus difficile leur course à la qualification directe pour les phases finales en les laissant à quatre longueurs
du leader Toulon mais surtout avec un seul petit point d'avance sur Toulouse et le Stade Français.
Ils ont pourtant enfoncé les Castrais dès les premières minutes sur un essai de Jean-Marcellin Buttin (4) à la conclusion après une chandelle de Lopez récupérée par Rougerie.

Triplé de Grosso

Mais les entames manquées par le CO à Pierre-Antoine commencent à devenir une habitude. Et les Castrais ont fini par se réveiller grâce à deux essais avant la pause de Grosso (29, 40), après deux ballons gagnés au sol par Kockott sur Parra, puis par Caballero. Fort heureusement pour le CO, les deux transformations manquées par Kockott, qui a laissé filer au total dix points au pied, ne prêteront pas à conséquence.
Car Sivivatu, bien servi par Talès, aplatissait à son tour entre les perches au retour du vestiaire (53) avant un essai en force de Forestier (71), synonyme de bonus, puis une dernière échappée de quarante mètres de Grosso (76).

Ils ont dit...

Mauricio Reggiardo (entraîneur de Castres) : "On a fait le match qu'il fallait et ce point de bonus offensif en plus, c'est un point énorme. Pourtant, on a pris cet essai d'entrée, on a manqué de réussite dans les tirs au but en première mi-temps, mais on a continué et on a sorti un match plein. Et, sans manquer de respect à Clermont, une grande équipe, on aurait peut-être pu inscrire un ou deux essais en plus. Notre conquête a été efficace, notre défense très bonne. Dans mon équipe, franchement, il y a des joueurs qui méritent de jouer la coupe du monde : Lamerat, Talès, Kockott et Grosso. Un des entraîneurs de l'équipe de France était là ce soir (Patrice Lagisquet), à lui de ne pas se tromper même si je dis ça et que je ne suis pas à sa place."

Rémi Talès (ouvreur de Castres) : "Cinq points contre Clermont, c'est inespéré. Surtout après notre entame et cet essai encaissé assez vite. On
peut dire que nous avons fait notre match le plus abouti de la saison, mais il y en avait besoin au vu des autres résultats. Je n'ai pas pensé au match dans le match (face à Camille Lopez), même si l'annonce du groupe qui disputera la Coupe du monde approche. Avant de penser à moi, il y a un club à sauver. Et ça va être dur, le prochain match, on va à Toulon, qui sortira de sa finale de Coupe d'Europe. Rien de facile... mais il nous faut grappiller des points
."

Franck Azéma (entraîneur de Clermont) : "On a eu une fin de partie difficile et le score est lourd. On a tenu 70 minutes et on a craqué. On prend deux essais quand on se met à jouer à la baballe face à une équipe de morts de faim. On a manqué de calme à ce moment là, de maîtrise. Je crois que nous avons laissé passer notre chance en première mi-temps, mais c'est vrai que les Castrais nous ont proposé un gros pressing. C'est rageant pour les joueurs. Il y avait un manque d'expérience, avec quelques novices dans le groupe. Je crois que si on avait réussi à poser le jeu, tout aurait été beaucoup mieux."

Rodrigo Capo Ortega (deuxième ligne et capitaine de Castres) : "Ce résultat est très favorable pour nous et nous permet encore de continuer avec
beaucoup d'espoir vers notre objectif qui est le maintien
."

Morgan Parra (demi de mêlée de Clermont) : "On est tombés face à une belle équipe de Castres qui a bien gagné ses duels, on a été pris dans
l'engagement. Aujourd'hui, on est passés à côté, on a eu un gros coeur mais cela ne suffit pas. Il va falloir basculer, faire l'autocritique dès lundi et se remettre au travail pour être prêts samedi pour un gros combat face à la meilleure équipe d'Europe
."

Sur le même sujet

Gard-Hérault : le ministre de l'Agriculture promet d'aider les exploitants sinistrés

Les + Lus