"Collabo", "Nazie", la permanence de Muriel Roques-Etienne, députée de LREM à Albi, a été dégradée

Samedi 23 octobre, la vitrine de la permanence de Muriel Roques-Etienne, députée de la première circonscription du Tarn, a été dégradée. "Collabo", "Nazie", dans un Tweet, la députée dénonce ces dégradations "honteuses" et va déposer plainte.

"Collabo", "Nazie" ou encore "Honte au Pass nazitaire", la permanence de la députée La République En Marche(LREM), Muriel Roques-Etienne a été dégradée ce samedi 23 octobre. Dans un Tweet la députée de la première circonscription du Tarn à Albi dénonce ces dégradations "honteuses".

 

La députée Muriel Roques-Etienne rappelle dans ce Tweet toute sa détermination et sa motivation à poursuivre son mandat malgré les menaces. 

Nommée depuis un an, la députée explique avoir déjà reçu des menaces de mort. Elle va à nouveau porter plainte suite à ces dégradations. Des menaces de mort et des dégradations de sa permanence liées selon elle à son vote en faveur du pass sanitaire.

La députée dit ne pas être surprise, ni intimidée par ce type de menaces :

C’est un peu le quotidien aujourd’hui des parlementaires que de vivre avec ce type de menaces et de dégradations. Mais cela n’empêche en rien que moi et mes collègues restons mobilisés, motivés à poursuivre notre mandat .

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique faits divers