Occitanie : des réunions de concertation pour définir l'avenir de l'éolien dans la région

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marion Fontaine
Un parc éolien français situé à proximité d'un champ.
Un parc éolien français situé à proximité d'un champ. © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Une réunion de concertation a eu lieu mardi 30 novembre 2021, à Albi dans le Tarn. Objectif : définir les zones d'implantation des futurs projets éoliens dans le département. D'autres réunions de ce genre auront lieu dans toute l'Occitanie, alors que la région est la troisième de France en terme de production d'énergie éolienne.

Quel sera l'avenir de l'éolien en Occitanie ? La préfète du Tarn, Catherine Ferrier, a organisé mardi 30 novembre une réunion de concertation à l'École des Mines d'Albi sur la planification de l'éolien terrestre dans le département. Mais, partout dans le reste de la région, d'autres réunions de ce genre auront lieu. 

Ces concertations s'inscrivent dans le cadre de la nouvelle procédure de planification territoriale et d'instruction des projets éoliens, lancée par le ministère de la Transition écologique en mai 2021. Chaque préfet doit, après concertation avec les acteurs départementaux concernés, établir une "cartographie non-contraignante des zones favorables au développement éolien". 

L'objectif pour le gouvernement est d'atteindre en 2028 une puissance de l'éolien terrestre de 33,2 gigaWatts (GW) sur l'ensemble du territoire français, contre 16,5 GW en 2019 selon EDF.  

Prendre en compte les spécificités du territoire

Le parc éolien français est donc destiné à s'agrandir. Et, pour éviter au maximum les refus d'implantation d'éoliennes (notamment par la population), il est nécessaire de recueillir tous les points de vue des acteurs concernés.

Dans un discours prononcé le 6 octobre 2021, où elle annonçait d'ailleurs la nomination d'un "médiateur de l'éolien", Barbara Pompili expliquait que les cartographies des zones les plus propices à l'implantation d'éoliennes "doivent prendre en compte les contraintes réglementaires en matière culturelle, militaire et de préservation de la biodiversité". 

"Depuis 2020, un tiers des dossiers de demandes d'autorisations a ainsi été refusé. Ce chiffre témoigne du fait que l'État fait désormais preuve d'une réelle exigence dans l'instruction des projets éoliens. Nous protégeons ainsi la biodiversité, le patrimoine et les riverains dans l'instruction des dossiers" ajoute la ministre de la Transition écologique et solidaire. 

Dans son dossier publié le 18 octobre 2021, la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Occitanie établit plusieurs cartes suivant les différentes contraintes imposées par le territoire. 

En gris sur la carte ci-dessous : les zones d'exclusion de 500 m autour des locaux d'habitations, de 300 m autour des installations nucléaires de base et des sites Seveso, les zones de protection des radars, les parcs et réserves naturelles nationales, les zones soumises à l'arrêté préfectoral de protection de biotope et géotope, et à la loi littoral. Ce qui ne laisse plus énormément de place pour l'implantation de nouvelles éoliennes.  

L'Occitanie, troisième région productrice d'énergie éolienne

L'Occitanie est la deuxième région française productrice d'énergies renouvelables (toutes énergies confondues), et la troisième pour la production d'énergie éolienne, selon les chiffres DREAL Occitanie. Près de 10 % de l'énergie renouvelable occitane est d'origine éolienne, loin derrière l'hydroélectricité (43,6 %) mais légèrement plus que le solaire (6,9 %). 

La puissance du parc éolien occitan était de 1 659 mégaWatts (MW) en 2020. Entre 2013 et 2018, la production d'énergie éolienne a augmenté de 40 %.

Au total, 850 éoliennes sont en fonctionnement dans toute la région, 1 130 sont autorisées (mais non construites ou pas encore en fonctionnement) et 215 sont actuellement en instruction. La majorité des éoliennes sont situées dans l'est et le nord-est de l'Occitanie.

L'Aude est le premier département de la région producteur d'énergie éolienne, suivi par l'Hérault et le Tarn, toujours selon les chiffres de la DREAL.

CARTE RECENSANT LES PARCS ÉOLIENS EN OCCITANIE

Six départements sont dépourvus de parcs éoliens (ou ont vu leurs projets rejetés, annulés, abandonnés ou démontés) : l'Ariège, le Gard, le Gers, le Lot, les Hautes-Pyrénées et le Tarn-et-Garonne.

Il faut savoir que ces départements émettent de nombreuses réserves dans les fascicules départementaux, joints au dossier de la DREAL, soulignant la présence d'espèces protégées et de parcs nationaux, des habitats dispersés, ou même, pour le Lot notamment, "des oppositions souvent farouches aux projets [...] avec la structuration rapide de collectifs anti-éolien".

Ces concertations interviennent alors que l'éolien n'a plus le vent en poupe. Quelques semaines plus tôt, le 6 novembre 2021, la Cour d'appel de Toulouse a condamné les exploitants d'un parc éolien à verser une indemnisation à un couple victime du "syndrome des éoliennes", à Fontrieu dans le Tarn. En octobre, dans l'Aude, des habitants de Lacombe se sont opposés à l'extension du parc éolien sur le sommet de la Montagne noire à Arfons (Tarn).

Les éoliennes sont-elles toujours dans le vent en Occitanie ? La question sera au coeur de l'émission Dimanche en politique, le 5 décembre 2021 à 11h30. Une émission à voir ou revoir sur France 3 Occitanie.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.