Qui a volé la cloche en bronze de l'église Saint-Jean-Le-Froid de Mailhoc (Tarn) ?

Le maire de Mailhoc (Tarn) a déposé plainte après le vol de la cloche en bronze de l'une des deux églises du village. La gendarmerie a ouvert une enquête.

C'est un édifice gothique qui a du soucis avec ses cloches depuis 1789. A l'époque, l'église Saint-Jean-Le-Froid était doté de deux cloches jumelles qui avaient disparu au moment de la Révolution. Seule l'une d'entre elle avait été retrouvée en 1817. Cette dernière a de nouveau disparu depuis le début du mois de mai. En bronze, coulée en 1624, elle pèse de 250 à 300 kilos.


Selon Jean-Marc Escoutes, le maire de la commune, elle aurait été volée à l'aide d'un filin ou d'une corde. En la faisant descendre les voleurs auraient heurté l'avant-toit de l'église, brisant ainsi quelques tuiles. ils auraient agi entre le 3 et le 4 mai. Pour lui, il ne fait pas de doute que la cloche est maintenant destinée à être fondue. Le bronze se négocie en effet chez les ferrailleurs entre 4 et 5 euros le kg.

Le maire a porté plainte à la gendarmerie, qui a ouvert une enquête.
le village de Mailhoc compte deux églises. Aucun office n'avait été célébré à Saint-Jean-Le-Froid depuis 1998.

En vidéo, le reportage de Myriam Brisse et de Christèle Sivate :