Tempête Justine : l'heure est au nettoyage, trois départements d'Occitanie toujours en vigilance orange pour les crues

Ce mercredi 3 février, 17 départements sont encore en vigilance orange pour les crues liées à la tempête Justine. Parmi ces départements : la Haute-Garonne, le Gers et le Tarn-et-Garonne.

Crue dans le Tarn-et-Garonne ce mercredi 3 février.
Crue dans le Tarn-et-Garonne ce mercredi 3 février. © FTV / Marie Martin

La tempête Justine n'a pas fini de causer des dégâts. Dans 17 départements, Météo France maintient une alerte orange. Elle indique qu'il faut rester très vigilant face aux crues et inondations. Parmi ces départements, on compte encore le Gers, la Haute-Garonne et le Tarn-et-Garonne. Cette alerte est maintenue jusqu'à demain, 6 heures, pour l'instant.

Vigilance météo

Triste record dans le Tarn-et-Garonne

Dans le Tarn-et-Garonne, tout l'est du département est encore fortement touché. Les rivières ne désemplissent pas depuis lundi 1er février. En trois jours, les pompiers ont réalisé 150 interventions. A Saint-Antonin Nobleval, les cours d'eau ont atteint un niveau qui n'avait pas été observé depuis 1981, d'après un habitant. Une grande vigilance est demandée, notamment concernant les routes barrées. 

Dans le Tarn-et-Garonne, l'heure est au nettoyage ce mercredi 3 février.
Dans le Tarn-et-Garonne, l'heure est au nettoyage ce mercredi 3 février. © FTV / Marie Martin

Tronçon surveillé en Haute-Garonne

"Un tronçon surveillé par le Service de prévision de crues Garonne-Tarn-Lot est toujours placé en vigilance crue orange" indique la préfecture du département. Ce tronçon s'étend d'Arrats à Gimone et Save Touch (Gers, Tarn-et-Garonne et Haute-Garonne). Le secteur de Save est donc toujours touché. 

Une dizaine de voieries sont toujours coupées en Haute-Garonne ce mercredi 3 février. Au total, pompiers et gendarmes sont intervenus 43 fois en Haute-Garonne pour ces intempéries ou pour des chutes d'arbre, des coupures d'électricité et de téléphonie, des inondations ou des secours à la personne liés à ces intempéries. "Un retour à la normale est attendu pour le milieu de cette nuit" affirme la préfecture. Et d'ajouter : "Il ne faut en aucun cas s'engager sur une route inondée."

L'attente de la décrue dans le Gers

Dans le Gers, il n'y a pas eu d'interventions depuis lundi 1er février. Si l'alerte orange est maintenue, c'est parce que l'heure est à la décrue. "L'épisode est en train de se terminer" assure le service de communication des pompiers du Gers. Par précaution, le parc du département demeure fermé jusqu'au 7 février. 

Un retour progressif à la normale dans le Lot

L'Aveyron, le Tarn et Lot sont donc repassés en vigilance jaune (prudence), ce mercredi 3 février. La situation revient progressivement à la normale.

A Cahors par exemple (Lot), certains espaces publics, parkings, rues et places étaient toujours privés d'éclairage public mardi 2 février à 21 heures. Une centaine de voitures ont été déplacées pour être mise en sécurité. Pour connaître l'état des routes, c'est ici. Des restrictions en eau potable demeurent à Cajarc et Saint-Chels notamment.

Dans le département du Lot, un centre opérationnel est toujours actif ce mercredi 3 février, même si "les principaux événements liés aux intempéries sont désormais passés" indique la préfecture. Au total, 109 sapeurs-pompiers ont procédé à 66 interventions liées aux intempéries depuis lundi 1er février. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo inondations