Trains : travaux et feuilles mortes entraînent des perturbations sur le réseau ferré de la région de Toulouse

Les conditions météorologiques et des travaux de grande ampleur perturbent le trafic ferroviaire à Toulouse et sa région à compter de ce lundi 26 octobre. La ligne entre Carmaux (Tarn) et Rodez (Aveyron) et celle entre Toulouse (Haute-Garonne) et Auch (Gers) sont concernées.

A Toulouse-Matabiau, le trafic est interrompu en provenance de Auch et ce, jusqu'au 13 novembre.
A Toulouse-Matabiau, le trafic est interrompu en provenance de Auch et ce, jusqu'au 13 novembre. © Margaux Dubieilh/FTV
Il faut parfois peu de chose pour perturber le trafic des trains. Près de 10 jours après la tempête Barbara, le trafic TER est interrompu entre Carmaux (Tarn) et Rodez (Aveyron) en raison des conditions météorologiques et des feuilles mortes. "A la suite des intempéries de la semaines dernière, des débris sont tombés sur la voie, laissant une fine pellicule de dégradation, ne permettant pas d’assurer un service optimal en toute sécurité" détaille la SNCF.
 
Une première opération de nettoyage enclenchée samedi 24 octobre n’a pas permis de suffisamment nettoyer les voies.

Nous lançons une deuxième opération de nettoyage lundi 26 octobre au matin avec l’aide d’un wagon laveur et d’un wagon brosseur. 

SNCF


L’utilisation de ces lignes devrait donc rapidement être à nouveau possible. Des autocars de remplacements sont mis en place pour permettre de poursuivre le voyage.

Des feuilles mortes à la pelle

Pour rappel, les feuilles mortes sur les voies sont extrêmement dangereuses. Les amas de feuilles déjà glissants pour les piétons, le sont d’autant plus pour les trains. Le patinage déjà effectif au moment de la mise en route ou de l’accélération est accentué par la fines pellicule de débris présents sur les voies.

Le trafic sur Toulouse va être également impacté. Après la fermeture de la gare Matabiau lors du premier week-end des vacances de la Toussaint, de nouvelles perturbations sur le réseau ferré sont à prévoir. En effet, la ligne Auch-Toulouse est en travaux jusqu’au 13 novembre.

Près de 7 millions d'euros vont être investis pour moderniser cette ligne avec l’objectif, d’améliorer la régularité des circulations ainsi que le confort des voyageurs grâce à une réduction des vibrations pendant le trajet.
Remplacement des rails, des ballasts ou encore des traverses. Il s’agit de renouveler les composants des voies. Des équipements qui avaient plusieurs dizaines d’années.

Circulation des trains interrompue

Pour les usagers des trains, les perturbations commencent ce lundi 26 octobre et se diviseront en deux phases. "Du 26 au 30 octobre, la circulation est interrompue entre Auch et Colomiers. Du 30 octobre au 13 novembre, ce sera entre Auch et l’Isle-Jourdain" développe la SNCF. Un service de substitution de bus est mis en place.  

Ces travaux s'inscrivent dans le plan d'urgence ferroviaire engagé par la région Occitanie en 2019 et doté de 76 millions d'euros. Avec une participation majeure de la région (71,8%) mais aussi de l’Etat, à hauteur de 23,6%.

La Région investit pour développer les dessertes et l'offre de transports. Depuis 2019, quatre trains régionaux supplémentaires ont ainsi été mis en place sur la ligne Auch-Toulouse, portant à onze le nombre d’aller-retour quotidiens. Depuis 2002, le réseau de transport régional, qui comprend également les autocars, a vu sa fréquentation augmenter de 60 %.
 ​​​​​​​
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trains régionaux économie transports