Urdiales et López Simón découvrent l'Amérique

Mexico, 15 novembre. Le relâchement de Diego Urdiales devant "Personaje". / © Tadeo Alcina
Mexico, 15 novembre. Le relâchement de Diego Urdiales devant "Personaje". / © Tadeo Alcina

… et réciproquement. Les deux révélations de la saison européenne ont débuté de la meilleure des manières à Mexico et Lima.

Par Joël Jacobi

Mexico
Mexico DF
Dimanche 15 novembre. Quatrième corrida de la Temporada Grande.
Un toro de Fernando de la Mora (pour le rejoneador) et 6 toros de Bernaldo Quirós (pour la corrida à pied), de peu de présence et sans réelles qualités à l'exception de Personaje, le toro d'alternative de Diego Urdiales.

Alejandro Zendejas (rejón), applaudissements
Diego Urdiales (confirmation d'alternative), tour de piste et applaudissements
Fermín Rivera, silence (un avis) et une oreille contestée
Fermín Espinosa "Armillita IV", silence (un avis) et sifflets

Diego Urdales a été engagé en remplacement d'Enrique Ponce, insuffisamment remis de la lésion musculaire de septembre dernier à Nîmes. La meilleure tauromachie est à mettre à son crédit. Favorisé par le tirage au sort, il a pu donner quelques séries au ralenti qui ont enchanté le public. À l'instar de Javier Fernández Caballero, les critiques sont unanimes : c'est, jusqu'à présent, la meilleure faena de la saison. Et de loin! "Je rêvais de pouvoir toréer comme ça dans cette arène", a expliqué Urdiales. Son estocade quelconque suivie d'un double échec au descabello l'ont privé au moins d'une oreille. 
Entrée : 1/4 (10 000 spectateurs). Source: Agence EFE




Lima (Pérou)
Plaza de toros de Acho.
Dimanche 15 novembre. Troisième corrida  de la feria Señor de los Milagros.
Toros de Daniel Ruiz, les 2 et 3 donnant un bon jeu.
Sebastien Castella, opinions diverses, deux oreilles et tour de piste.
Alberto López Simón, deux oreilles, applaudissements (un avis) et tour de piste.

Minute de silence, drapeaux français en berne, brindis "au ciel" de Castella, la corrida de Lima s'est déroulée dans une atmosphère endeuillée.

Impressionnante après-midi de López Simón, donnant une grande faena (dédiée à Castella, en hommage aux victimes des attentats de l'avant-veille) à Travieso, l'excellent second. Le public de Lima a découvert à son tour la dimension tragique de sa tauromachie avec le sixième. Après un vol-plané effrayant, Alberto s'est remis entre les cornes d'un toro imprévisible. Il aurait coupé deux autres oreilles sans les ratés de l'estocade.

Bousculé lui aussi par son denier toro, Castella avait donné une de ses faenas classiques à Pescadero troisième toro de l'après-midi, tué d'une estocade magistrale.

Entrée 2/3


La galerie photo du mano a mano d'Acho


Acho


Maracaibo (Vénézuela).
Dimanche 15 novembre. Deuxième et dernière corrida de la feria de la Chinita.
Toros de Los Ramírez, petits et nobles. Tour de piste pour la dépouille du quatrième.
Rafael Orellana, deux oreilles et deux oreilles
Alejandro Talavante, deux oreilles et silence
Daniel Luque, une oreille et deux oreilles

Entrée : moins d'une demie arène.

Sur le même sujet

Agression d'une enseignante à Agde : une parent d'élève gifle l'enseignante

Les + Lus