VACANCES D’ÉTÉ. Ces festivals qui vont vous faire aimer les arts et la musique classique

Concerts, opéra, théâtre, spectacles : cet été, on vous embarque pour un tour d’Occitanie des plus beaux festivals d’arts et de musique classique à Cahors, Rocamadour, Figeac, Saint-Céré, Prades et Montpellier. [Partenariat]

Vous êtes plutôt orchestre symphonique ou musique de chambre ? Opéra ou théâtre ? Cet été, on vous emmène vibrer au rythme des violons et rire et pleurer dans le sublime décor des plus beaux monuments de la région !

La musique alliée à la splendeur du patrimoine à ClassiCahors

Du 21 juillet au 7 août, le Festival ClassiCahors s’invite dans les plus beaux édifices du patrimoine lotois pour vous proposer des concerts d’exception.

Si les amateurs de musique classique peuvent déjà s’enchanter de retrouver la jolie partition d’artistes qui suit, les novices en la matière auront plaisir à découvrir la soprano Marie-Laure Garnier.

Révélation lyrique aux Victoires de la Musique Classique 2021, elle chantera en compagnie, entre autres, du Quatuor Dutilleux pour "Le Cabaret de Schubert". À découvrir vendredi 4 août à 21h à la Cour de la préfecture de Cahors.

De son côté, celle qui est surnommée la "Fée Trompette" par le quotidien le Monde, brillera de son talent sur la scène classique lotoise comme elle le fait déjà sur les scènes de jazz. ClassiCahors accueillera la jeune trompettiste, Lucienne Renaudin-Vary, pour un duo audacieux en compagnie d’Emmanuel Pélaprat, à l’orgue. À découvrir dimanche 6 août à 21h à la Cathédrale Saint-Etienne.

Et si les orchestres touchent davantage votre corde sensible, nous vous recommandons le concert de l’Orchestre de l’Opéra Royal de Versailles, dirigé par le jeune violoniste Théotime Langlois de Swarte, nommé aux Victoires de la Musique Classique 2020 et Diapason d’Or 2023. À voir mercredi 2 août à 21h à la Cour de la préfecture.

Se renseigner sur la programmation du festival

L’union grâce à la musique au Festival de Rocamadour

Un autre festival lotois de musique classique compte bien "vous en mettre plein les yeux et les oreilles". Du 15 au 26 août, et comme en écho à ClassiCahors, le Festival de Rocamadour célèbre sa majorité autour d’une programmation de haute voltige placée sous le signe de la "Fraternité".

"Depuis plus de mille ans, Rocamadour est un lieu de rencontre et de partage. L’Homme vient y chercher solidarité et spiritualité. […] Rocamadour rassemble, la musique aussi !" précise Emmeran Rollin, directeur général et artistique du festival.

Autour de ce thème, Renaud Capuçon et l’Orchestre de Chambre de Lausanne rendront hommage à Beethoven au pied de la Cité, le Tenebrae choir interprètera ses Russian treasures, La Tempête déferlera avec sa Bomba Flamenca, La Sportelle mettra en avant le lien fraternel qui unie Bach à Mendelssohn et Les Accents, avec le sopraniste brésilien Bruno de Sà, vous emmèneront en Italie dans leur programme Rome 1700…

Pour clore, ce festival qui se déploie dans les "Plus beaux villages de France" du Lot, l’Orchestre symphonique de la Garde républicaine donnera deux concerts dans la vallée de l’Alzou avec le Requiem de Verdi et le Deuxième concerto pour piano de Rachmaninov. En savoir plus

Théâtre et musique en fête à Figeac et Saint-Céré

Nous poursuivons notre tour d’Occitanie dans le Lot qui, pour notre plus grand plaisir, s’anime plus que jamais quand vient l’été !

Du 24 au 30 juillet, le Festival de Figeac vous propose de découvrir dix pièces uniques en leur genre qui portent un regard sur le monde d’aujourd’hui, d’hier et de demain.

Si le festival reprend l’indémodable Phèdre de Sénèque, il propose également des histoires plus inédites comme Cent Mètres Papillon. Dans ce one-man-show original, Maxime Taffanel, ancien nageur de haut niveau, incarne tour à tour Larie, jeune garçon passionné de natation, qui rêve de devenir champion et son coach. Un seul en scène drôle et émouvant, inspiré de la vie de l’athlète, à découvrir absolument samedi 29 juillet à 18h30 à l’Astrolabe de Figeac. En savoir plus sur la programmation

Un peu plus au nord, le Festival de Saint-Céré prolonge la fête du 31 juillet au 12 août. Au programme, musique de chambre, spectacles et opéras avec notamment La Tragédie de Carmen, revue par Peter Brook, et la création mondiale, très attendue, de Pascal Zavaro, Le Coq Maurice.

"C’est l’histoire du célèbre Coq Maurice, porte-parole du monde animal et symbole de la ruralité ayant fait les gros titres du Monde comme du New-York Times, dont on retrace ici les aventures juridiques comme amoureuses."

Un opéra loufoque qui met en scène "les déboires d’un symbole français qui lutte pour sa liberté…de chanter !" Se laisser surprendre

Entre héritage et renouveau au Festival Pablo Casals

Cette fois nous quittons le Lot direction le sud, dans les Pyrénées-Orientales. Les plus beaux monuments de la région catalane dont l’Abbaye Saint-Michel de Cuxa, lieu phare du Festival Pablo Casals, s’animent du 28 juillet au 8 août.

Cette année, le festival commémore le 50ème anniversaire de la mort de Pablo Casals, violoncelliste, chef d’orchestre, compositeur catalan et fondateur de l’événement.

Le concert d’ouverture lui sera dédié, samedi 29 juillet à 19h30, avec l’interprétation du Double concerto pour violon et violoncelle et la Symphonie n°4 en mi mineur de Brahms par Renaud Capuçon (violon), Julia Hagen (violoncelle) et l’Orchestre du Festival dirigé par Pierre Bleuse.

Si le festival s’attache particulièrement à être un tremplin pour les jeunes talents à travers la création de son propre Orchestre de Chambre, il accueillera les musiciens les plus prodigieux de notre temps pour les accompagner : la violoncelliste argentine Sol Gabetta, Renaud Capuçon (que l’on ne présente plus !), le violoncelliste allemand Daniel Müller Schott et le pianiste Bertrand Chamayou.

Entre la volonté de rendre hommage à l’héritage de Casals et celle de proposer un nouvel élan au festival, Pierre Bleuse est enthousiaste d’accueillir des spectacles plus contemporain et surprenants (Et nous aussi !) : "Cette année, la compositrice et chanteuse grecque Sofia Avramidou s’apprête à faire résonner la Grotte des Canalettes d’une partition créée pour l’occasion. Une friction passionnante entre musique traditionnelle grecque et musique contemporaine, assortie de projections vidéo de l’ensemble Flashback, rompu aux technologies visuelles. Inutile de vous décrire mon impatience, elle est bouillonnante !" En savoir plus

Un piano sous les arbres : la recette du bonheur ?

On termine ce tour d’Occitanie à Lunel-Viel, près de Montpellier, au gré des notes tantôt vive et tantôt paisible du piano. Et si c’était ça, la clé du bonheur ? Une mélodie, un transat, et quelques produits du terroir à déguster ?

Du 24 au 27 août, c’est ce que vous propose Un piano sous les arbres, festival en plein air qui se déroule dans le sublime parc de l’Orangerie du château de Lunel-Viel. Sur scène, le piano est l’instrument star qui vous emmène voyager à travers tous les styles de musiques : classique (mais pas que !), jazz, rock, musique tzigane, électro…

Tout autour, des poufs, des transats et des chaises longues pour se détendre et apprécier la musique à l’ombre des arbres.

Cette année, pour ses 15 ans, le festival accueillera Gaspard Thomas (classique), Espen Eriksen Trio (jazz), Louis Chedid & Yvan Cassar (chanson française), Peter Doherty & Frédéric Lo (pop, rock), Las Karamba (musique cubaine) et bien d’autres... En svaoir plus

La promesse d’une dernière pause avant la rentrée !

France 3 Occitanie est partenaire du Festival ClassiCahors, du Festival de Rocamadour, du Festival de théâtre de Figeac, du Festival de Saint-Céré, du Festival Pablo Casals et du Festival Un piano sous les arbres.