• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Vergèze : Sud Education ne veut pas voir des élus FN siéger au collège

Les manifestants font barrage aux élus FN - juin 2015. / © France3 LR
Les manifestants font barrage aux élus FN - juin 2015. / © France3 LR

Les manifestants s'opposent à l'entrée d'élus du FN dans les conseils d’administration des collèges du Gard. "Nous n'acceptons pas que cette organisation politique puisse distiller dans les établissements scolaires son idéologie raciste et discriminatoire".

Par Caroline Agullo


La présidence socialiste du Conseil départemental du Gard a donné mandat aux élus du Front National pour intervenir dans les collèges du département "donnant ainsi officiellement procuration à ce parti d’extrême droite pour diffuser son idéologie auprès des jeunes élèves". Sud Education dénonce la décision du Conseil départemental du Gard.

A Vergèze, dans le Gard, une cinquantaine de manifestants essentiellement des syndicalistes et des militants du Front de Gauche, s'est réunie hier lundi à 17 heures 30, lors du conseil d'administration du collège.
Les manifestants ont tenté de bloquer l'entrée dans le collège du conseiller départemental FN Nicolas Meizonnet accompagné d'un élu municipal FN.

Une action symbolique pour signifier leurs craintes de voir ce parti d’extrême droite proposer ses propres priorités au sein de l'établissements scolaire.
Après de vifs échanges, les 2 élus d'extrême droite ont fini par pénétrer dans l'enceinte du collège encadrés par un cordon de policier, avant de rejoindre le conseil d'administration.

La police intervient pour laisser passer les élus FN
Reportage Pascaline Arisa et Valérie Banabéra

Sud Education : "Les élu-e-s du Front National, minoritaires au Conseil Départemental, n’ont pas leur place dans les établissements scolaires car ils sont membres d’un parti qui véhicule une idéologie de haine et d’exclusion".

Dans un communiqué, le Front de gauche du Gard cite quelques exemples des politiques appliquées par des élus FN:

"A Beaucaire, le maire FN Sanchez a supprimé lui aussi la gratuité de la cantine pour des enfants défavorisés. Le centre socioculturel « La maison du vivre ensemble » qui assurait le soutien scolaire d'une centaine d'enfants, a fermé il y a quelques jours, parce que la mairie FN ne veut plus le cofinancer. Il y a eu aussi la suppression de la subvention qui permettait aux élèves du primaire d'assister au Festival du film scolaire de la ville voisine, Tarascon.

Les actions des élus frontistes vont donc dans le même sens : il s'agit, au nom des économies  d'impôts, de supprimer des dispositifs sociaux, scolaires et pédagogiques, donc de porter atteinte à l'avenir de nos enfants, et de remettre en cause le lien social et la solidarité avec les plus touchés par la crise.

Dans le secondaire, les collèges et les lycées, il y a donc à craindre que les élus frontistes gardois vont se manifester avec le même zèle et le même caractère impitoyable pour tenter de supprimer l'accès pour certains élèves à des mécanismes financés jusqu'alors par le Conseil  Départemental.".

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus