VIDEO. Les images impressionnantes d'une avalanche dans les Pyrénées en Andorre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuelle Gayet .

Les conditions d'enneigement font envie dans les Pyrénées. Notamment pour les skieurs de randonnée ou promeneurs qui profitent des fenêtres météo pour pratiquer la glisse en liberté. Mais attention, le risque d'avalanche est marqué. La preuve avec ces images.

Le pic del Maia fait partie des itinéraires classiques pratiqués par les skieurs de randonnée. Situé en Andorre, non loin du col de Porté Puymorens, il est le plus souvent abordé depuis le rond point du tunnel de l'Envalira. 

C'est en abordant la descente qu'une personne en motoneige a déclenché une plaque à vent dans une combe qui est partie sous l'engin et l'a emporté sur plusieurs centaines de mètres. Les images capturées par Miquel Font qui se trouvait en snowboard dans le secteur montrent bien la fracture de la plaque située sous une corniche, et la rapidité avec laquelle la neige entraîne le conducteur.

Heureusement, le secteur n'est pas dangereux, car la pente n'est pas trop forte. Ce qui a permis au conducteur emporté de s'en sortir indemme. Mais l'accident s'est produit car les conditons en montagne n'étaient pas sans danger.
Si le soleil était bien présent, le risque d'avalanche était marqué. En effet, la neige s'est accumulée ces derniers jours par endroit en raison du vent soutenu. Des plaques à vent se sont formées. Avec le redoux et la transformation de la neige elles deviennent plus fragiles et cèdent au passage d'un skieur, d'un randonneur, ou d'un engin motorisé.

Actuellement, le risque avalancheux est de 3 sur une échelle de 5 niveaux selon Météo France. Dans son bulletin, il est indiqué qu'il y a de nouvelles plaques sur des couches fragiles persistantes. De nouvelles plaques vont s'ajouter en raison du vent qui va balayer les sommets. Elles sont présentes notamment dans les combes d'accumulation voyant peu le soleil, et au-dessus de 2100m. Le passage d'un randonneur ou d'un skieur suffit à les déclencher.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité