Arrêté pour avoir tenté de bloquer un avion à Roissy pour la troisième fois

Aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Archives / © Ch.Meyze/France3 IDF
Aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Archives / © Ch.Meyze/France3 IDF

Un écologiste, déjà condamné à 3 mois de prison avec sursis pour entrave à la navigation aérienne, a été interpellé après avoir tenté d'empêcher un avion de décoller de Roissy.

Par Christian Meyze/AFP

Pierre-Emmanuel Neurohr, 44 ans, dénonçant "la destruction du climat" par la navigation aérienne, a été interpellé mercredi 18 juillet 2012, en fin de matinée par des agents de piste alors qu'il tentait d'empêcher un avion de décoller. Il a été rapidement placé en garde à vue et une enquête de la gendarmerie des transports aériens (GTA) est en cours. Il risque désormais une peine de prison ferme.
 
Le 6 juin 2012, il avait coupé la clôture de l'aéroport afin d'accéder aux pistes, puis s'était placé devant un Airbus A320 pour l'empêcher de décoller. 
Il avait été placé en garde à vue, expliquant au juge des libertés et de la détention qu'il recommencerait le lendemain. Le 8 juin, il avait enfreint le contrôle judiciaire qui lui interdisait de se rendre à Roissy en bloquant un nouvel avion avant d'être à nouveau interpellé.
 
Le tribunal de Bobigny l'a condamné le 2 juillet dernier à 3 mois de prison avec sursis pour "entrave" et à 1.000 euros d'amende. Le parquet avait requis 3 mois de prison avec sursis avec mise à l'épreuve et l'interdiction de se présenter sur toute zone aéroportuaire. Il avait dénoncé "un comportement dangereux pour la sûreté aéroportuaire".
 
"Il faut interdire la machine avion", avait alors dit au tribunal le militant, affirmant qu'il n'y avait "rien de plus polluant".
 

Sur le même sujet

Les + Lus