• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Européennes: l'UMP sauve la mise en Ile-de-France devant le Front National

© France Télévisions
© France Télévisions

L'UMP est arrivée nettement devant le FN lors des élections européennes, dimanche 25 mai 2014, en Ile-de-France, avec 21,72% des voix, quatre points de plus que le parti d'extrême droite (17,31%), qui ne dépasse pas la barre des 10% à Paris.

Par Christian Meyze et AFP

La circonscription Ile-de-France/Français de l'étranger élisait cette année 15 députés au lieu de 13 en 2009 (elle n'incluait pas alors les Français de l'étranger). Elle est la seule, avec l'Outre-mer et l'Ouest, à ne pas avoir placé le FN en tête.

La maire de Paris PS Anne Hidalgo a salué dans un communiqué l'"exception parisienne".

Le FN est aussi largement distancé dans les Hauts-de-Seine, où il arrive en quatrième position avec 12,23% des suffrages. Il arrive en revanche en tête dans le Val-d'Oise (23,90%), la Seine-et-Marne (27,88%), l'Essonne (20,86%) et même la Seine-Saint-Denis (20,66%).

Au total, le parti d'extrême droite a néanmoins quasiment quadruplé son score francilien de 2009 (il avait obtenu 4,40%), ce qui devrait lui assurer trois députés: Aymeric Chauprade (45 ans), spécialiste de géopolitique, Marie-Christine Boutonnet (65 ans), cadre du FN, et Jean-Luc Schaffahauser (58 ans), économiste parachuté de Strasbourg où il a été élu conseiller municipal en mars dernier.

A contrario, l'UMP dont la liste était conduite par le sortant Alain Lamassoure a perdu près de huit points en Ile-de-France et devrait se contenter de quatre élus, au lieu de cinq. Le PS ,emmené en Ile-de-France par Pervenche Bérès (député européenne depuis 1994), arrive en troisième position, avec un score, 14,31%, légèrement supérieur à celui de 2009 (13,58%), qui devrait lui assurer trois députés (au lieu de deux en 2009).

Le grand perdant des élections dans la circonscription est bien EELV, dont le résultat francilien est divisé par deux. Le parti écologiste devrait au final compter deux députés (au lieu de quatre): Pascal Durand (53 ans), ancien secrétaire national d'EELV, et la sortante Eva Joly.

Sur le même sujet

Mounir Mahjoubi rejoint Benjamin Griveaux

Les + Lus