• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Les stars de notre enfance s’exposent au Salon de l’Agriculture

Fêtard, le taureau, pèse près de deux tonnes. / © A. Moreau
Fêtard, le taureau, pèse près de deux tonnes. / © A. Moreau

"Les 12 travaux d’Hercule", "le club Dorothée" ou les BD "d’Asterix et Obélix" : tout cela vous dit-il quelque chose ? Et bien tous ces "héros" s’exposent au Salon de l’Agriculture, et se prêtent bien volontiers aux séances photos.

Par Alexandre Dié

Qui n’a pas rêvé d’être en tête à tête avec "Falbala" (la chasse gardée d’Obélix) ou de chanter avec "Dorothée" ?
Et bien au Salon de l’Agriculture, tout est possible ! Et les stars ce sont elles… Enfin, eux ... Les animaux ! Désolé de vous décevoir, ce ne sont que des vaches et des taureaux ! Fini les "Marguerite" ou les "Julie", les agriculteurs innovent eux aussi en matière de prénom.

Dorothée, une Gasconne de 784 kilos, espérait se voir remettre une Victoire de la musique ou plutôt le premier prix. Mais non, elle n'a rien à attendre de ce côté là !
 / © Alexandre Dié
/ © Alexandre Dié

On trouve également "Falbala". Cette Vosgienne, âgée de 5 ans, est la propriété de Mathieu Etienne, éleveur dans le Val d’Ajol (Vosges). Un nom qui pourrait avoir été choisi en souvenir d'une bande dessinée "d’Astérix et Obélix", mais son éleveur en a une toute autre explication : "Ce nom lui a été donné parce que c’était l’année du F". Ce n'est pas plus compliqué que cela ... et surtout beaucoup moins "glamour", Non ?
Falbala tente de faire la belle / © Alexandre Dié
Falbala tente de faire la belle / © Alexandre Dié
Pour autant, l’originalité de son nom lui permet « de sortir du lot, de se démarquer ». Et comme son homonyme, nous assure son propriétaire, elle est « élégante », surtout pour son premier concours.

Des noms toujours plus originaux

Au fil de ma visite dans le pavillon 1, j'aperçois Grace Kelly, Hugo, Helicoptère ou encore Gâteau. Il y a aussi Etoile, Glamour et Fatale. En avançant encore, une vache attire mon attention. C'est Elysée, mais son propriétaire me rassure en me disant que cette vache n'est pas un cadeau "du" ou "au" président.

Disney s'exporte au pavillon des bovins

La saga Disney est aussi présente au salon. Pas de Mickey, ni de Minnie, mais une Esmeralda ou un Hercule, une vache Salers de plus d’une tonne ainsi nommée car son propriétaire voulait mettre de l’originalité dans les patronymes de son Troupeau.

Et puis, malgré ces "poids lourds" présents au Salon, il y a un peu de complaisance, avec Galante. Pourquoi ce nom ? « Ah je ne sais pas, ce n'est pas moi qui l’ai choisit. Malheureusement, je ne peux pas le changer car elle ne se reconnaîtra plus » nous dit son éleveur. Comme quoi, les noms quelques peu originaux ne suscitent pas l’unanimité dans le monde agricole.

France 3 n'est pas qu'un stand météo au Salon

Avant de partir, je décide de voir si les vaches portent vraiment bien leur nom. Je me promène dans le Salon, et je réussi à trouver "Gentleman". Malheureusement, il n’a pas voulu faire la pose pour mon objectif.
Impossible de réveiller Gentleman, épuisé par ce Salon / © Alexandre Dié
Impossible de réveiller Gentleman, épuisé par ce Salon / © Alexandre Dié
Alors je repars vers la rédaction. Mais là, surprise, je trouve l'homonyme de ma chaîne, "France 3", une charolaise vendéenne de près d’une tonne.

Comme quoi, au Salon de l’Agriculture, il y en a pour tous les goûts.

Sur le même sujet

Au sud de Paris, la ligne 14 doit relier les Olympiades à l'aéroport d'Orly avant les Jeux Olympiques

Les + Lus