BD : comment s'évader de son confinement ? Le récit de Didier Tronchet à la recherche d'un chanteur perdu

A Paris, un homme en burn out va retrouver Le Chanteur Perdu de sa jeunesse. Le bédéaste Didier Tronchet raconte sa propre histoire, celle d'une enquête dessinée au long cours, d'un appartement parisien confiné vers le confinement enchanteur d'une île : la quête d'un auteur de chansons oublié.

Le chanteur perdu par Tronchet
Le chanteur perdu par Tronchet © Dupuis 2020

Un chanteur qui nous permet de s'évader

Didier Tronchet sait raconter des histoires et pour bien les raconter, il a besoin de partir du réel, d'expériences vécues par lui-même. "Je ne sais pas travailler autrement que sur de la matière vivante", confie-t-il dans un entretien à la fin de l'album. Avec Le Chanteur Perdu publié dans la collection Air Libre chez Dupuis, il nous livre le récit à la première personne d'un bibliothécaire parisien, son double narratif. Confiné lui aussi : "il est en plein burn-out ce personnage, il est reclus, il vit avec son chat. Et c'est simplement en retrouvant une cassette d'un chanteur qu'il écoutait dans les années 70, que lui vient l'idée qu'il pourrait le retrouver."   Son aventure le mème au bout du monde.

Quand j'ai vu les photos de l'endroit où habite mon chanteur en fuite, je suis tombé par terre ! C'est l'île rêvée, fantasmée, idéale, au milieu de l'océan Indien …

Qui ne s'est pas imaginé se retirer seul au bout du monde ? Le mythe de Robinson prend tout son sel en ces périodes de confinement. L'auteur de BD Didier Tronchet est aussi musicien et l'auteur d'une chanson Des nouvelles de moi, où il s'imagine seul et abandonné. Et c'est confiné chez lui qu'il nous a justement donné des nouvelles : "Je crois que l'on était tous submergés par trop de choses : trop d'informations, trop de consommations, trop de films - trop de tout en fait." A découvrir le reportage de France 3 Paris IDF (Didier Morel / Thomas Guiet)

Un chanteur météorite

Mais l'enquête est bien plus ardue que prévue. "Pour le retrouver, je n'avais que ses chansons étranges et ma foi en la puissance du hasard." Car il faut savoir que ce chanteur perdu existe vraiment. Il est l'auteur d'un unique album, un premier 33 tours paru en 1975, et publié par Pierre Perret avec sa maison de d'édition musicale basée à Nangis en Seine-et-Marne. Le voici en vrai à l'occasion d'un de ses rares passages à la télévision, dans "Musique & Music", une émission de Jacques Martin en 1977. Les Corniauds, une chanson qui raconte comment son père a trouvé refuge en Indochine, sa vie au temps des colonies et comment lui est devenu un sang mêlé.

Un chanteur empêché

C'est aussi l'histoire d'un chanteur empêché qui aurait pu devenir un grand de la chanson française. Brassens a dit d'une de ses chansons qu'elle est un "petit bijou" et il joue tous les soirs dans un cabaret parisien qui a vu débuté Coluche. Son disque obtient le prestigieux prix de la Sacem, mais les ventes ne suivent pas. Le disque n'a pas marché. Trente ans plus tard,  Didier Tronchet part donc à sa recherche : "Je m'aperçois que ces airs me trottent toujours dans la tête. C'est fou parce que j'ai écouté un nombre considérable de choses depuis … Mais je m'aperçois que plus personne ne connait ce chanteur, comme s'il n'avait jamais existé."

Un chanteur retrouvé

Après de multiples péripéties et aventures rocambolesques, du viaduc de Morlaix (29) à l'hôpital maritime de Berck (62), de la baie de Somme à celle de Nha Trang en Indochine, l'auteur du perdant magnifique Jean-Claude Tergal finit par retrouver Remy Bé, son nom dans l'album - et de son vrai nom Jean-Claude Rémy. "C'est là un petit miracle. C'était un lecteur de BD. Il avait lu Jean-Claude Tergal. Ce qui a rendu tout possible, sans quoi j'aurais pu passer pour un psychopathe. Au passage, le fait que le chanteur que j'écoutais religieusement me lisait a quelque chose de très troublant. Finalement on se connaissait sans se connaître."
Il vit désormais sur un îlot au large de Madagascar, l'île aux Nattes.

Elle fait 2km sur 1, il y a rien. Là on peut dire que l'on est confiné bien qu'on ait une vue sans limite sur la mer et le ciel.

Didier Tronchet précise : "Mais on y vit un confinement très particulier. Les îles ont une puissance très étonnante. Elles nous tiennent captif."
Un confetti de l'Océan Indien sur lequel le chanteur s'occupe dorénavant d'un hôtel de bungalows. Il s'adonne à sa passion : la pêche sous-marine. Même s'il est devenu "une sorte de Bouddha septuagénaire", la nuit, il continue de composer et d'écrire des chansons.

Searching for the lost Singer

A l'instar de Searching for Sugar Man, le film sur le chanteur oublié Sixto Rodriguez, la bande dessinée Le Chanteur Perdu redonne une seconde vie à Jean-Claude Rémy. Car même si l'album est sorti juste avant le confinement, il y a à peine un mois - autant dire une éternité - il connaît malgré tout un grand succès, tant dans sa version numérique que papier. Une escapade troublante de Paris jusqu’à une île paradisiaque de l’océan indien. Pour la petite histoire : cette odyssée fut l'occasion d'une autre escapade ; Didier Tronchet s'est en effet rendu sur l'ile aux Nattes en compagnie de son fils. Cette expérience a donné lieu à un précédent récit émouvant : Robinsons, père et fils. Ou comment les rapports avec un ado peuvent se révéler bien tumultueux. Une bd parue chez Delcourt éditions et qui fait aussi du bien à (re)lire pendant le confinement.
L’univers du chanteur perdu
Toutes les chansons du livre (et d’autres) version studio, live et maquette du chanteur perdu proposées par Didier Tronchet :
  • L’ALBUM
    11 chansons dans leur jus de l’époque, tendres ou saignantes, avec cette voix unique qui vous remue les tripes. Version studio (disque original introuvable).
  • LES CHANSONS DU PONTON
    Le disque offert par le chanteur à son seul fan, à la fin de la BD. C’est enregistré en amateur, là-bas sur les îles. La voix a vieilli, mais reste très émouvante.
  • LE CLIP
    L’auteur bricole une pauvre chanson pendant son séjour sur l’île. Le chanteur lui file un coup de main, et la chanson tient debout. C’est l’auteur qui la chante, toute honte bue : « Des nouvelles de moi ».
  • LE DOSSIER
    Téléchargez en PDF le dossier sur la véritable histoire du chanteur perdu
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : envie d'évasion santé société culture bande dessinée livres
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter