"Courses essentielles", "prendre l'air"… L’attestation de retour pour le reconfinement

Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir un reconfinement national dans la nuit de jeudi à vendredi, "le retour de l’attestation" a été confirmé. "Porter assistance à un proche", achats de "première nécessité"… On fait le point sur le dispositif prévu.
 

L’attestation de déplacement obligatoire utilisée dans le cadre du couvre-feu (illustration).
L’attestation de déplacement obligatoire utilisée dans le cadre du couvre-feu (illustration). © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Les Franciliens avaient pris l’habitude de l’a remplir pour le moindre déplacement, sur son smartphone ou en version papier : l’attestation de déplacement obligatoire, pour toute sortie, fait son retour. Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé mercredi soir qu’un "confinement" sur "tout le territoire national" serait dès la nuit de jeudi à vendredi de nouveau en vigueur pour endiguer la propagation du coronavirus, de nombreuses précisions doivent encore être apportées sur sa mise en place. Dans le cadre de ce reconfinement, qui s’étendra jusqu’au 1er décembre "a minima", le président de la République a en effet confirmé "le retour de l’attestation". "Comme au printemps, vous pourrez sortir de chez vous uniquement pour travailler, vous rendre à un rendez-vous médical, porter assistance à un proche, faire vos courses essentielles ou prendre l'air à proximité de votre domicile", a expliqué le chef de l’Etat lors de son allocution à la télévision.

Les différents motifs listés sur l’attestation devraient donc être les suivante :

Interdiction des déplacements "d'une région à l'autre, à l'exception des retours des vacances de la Toussaint"

L’attestation de déplacement obligatoire sera prochainement téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur mais aussi via l'application "Tous Anti Covid". A noter que les déplacements "d'une région à l'autre, à l'exception des retours des vacances de la Toussaint" seront interdits. "Il y aura une tolérance durant ce weekend de retour pour que chacune et chacun puisse revenir de son lieu de vacances, pour que les familles puissent s'organiser", a prévenu Emmanuel Macron.

Pour le reste, "comme au printemps", "les réunions privées en dehors du strict noyau familial seront donc exclues, a indiqué le président de la République. Les rassemblements publics seront interdits."

Jean Castex doit s’exprimer ce jeudi pour détailler les annonces, d’abord devant les parlementaires à l'Assemblée nationale, puis devant le Sénat l'après-midi, où les nouvelles mesures seront soumises à un vote – qui n'aura toutefois pas de valeur contraignante pour le gouvernement. Le Premier ministre se présentera ensuite devant les journalistes, avec une conférence de presse prévue à 18h30.

Le dispositif annoncé devra être réévalué "tous les 15 jours". Au printemps, le confinement avait duré 55 jours.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société