• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Prise en charge des handicapés mentaux, l'Ile-de-France mauvaise élève ?

© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Près de 50.000 personnes en situation de handicap, enfants et adultes sont sans solution d'accueil en France. L'Ile-de-France est une région qui manque particulièrement de structures d'accueil avec une moyenne plus faible que la moyenne nationale.

Par EB

"Nos concitoyens en situation de handicap, et notamment les plus sévèrement atteints, sont bannis de notre République, et aujourd'hui cela prend des proportions inacceptables", dénonce Christel Prado, présidente de l'Unapei, soulignant que le retard français remonte à "des décennies".

La semaine dernière, la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Ségolène Neuville, a annoncé le déblocage de 15 millions d'euros supplémentaires en 2016 pour créer des places dans des établissements existants en France, et développer des services à domicile.

L'Unapei demande que ces sommes soient redirigées vers le financement d'établissements en France, et propose en complément d'instaurer une taxe sur les cigarettes électroniques, qui pourrait selon elle rapporter 90 millions d'euros par an.

Handicap mental : les structures spécialisées en Ile de France


Selon le ministère des Affaires sociales, la moyenne française est de 2,5 établissements pour 100 000 habitants. Paris est le département Francilien le plus mal loti avec 1,3 établissements pour 100 000 habitants. Trois départements de la région parisienne ont moins de 1,5 établissement pour 100 000 personnes : Paris, le Val d'Oise et l'Essonne. Dans les Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Yvelines et Val-de-Marne on compte en moyenne 2 établissements pour 100 000 habitants. L'ile-de-France se trouve ainsi en dessous de la moyenne nationale des régions françaises.

Corynne Husse, est la  vice présidente de l'UNAPEI, la première fédération d'associations d'aide aux handicapés mentaux et à leur famille. Elle était l’invitée du JT


La vice présidente de l'UNAPEI Corynne Husse est l'invitée du 12/13







Sur le même sujet

Des communes à la recherche de solutions pour consommer moins d'eau

Les + Lus