117 triathlons statiques en un an : un athlète bat un record du monde à la Foire de Paris

Ce mardi, Pascal Pich a battu un record à la Foire de Paris. Cet ancien judoka a terminé son 117e triathlon statique de l'année. Pendant un an, il a avalé les kilomètres de natation, vélo et course à pied. Un défi physique mais également une prouesse mentale. Rencontre avec ce triathlète de l'extrême.

444,6 kilomètres de natation, 21 060 de vélo et 4 938 de course à pied : voilà les distances réalisées sur un an par Pascal Pich. Cet athlète de 59 ans a parcouru l'équivalent de 117 triathlons dits "Ironman", les plus exigeants du monde, en un an. Pour cela, il n'a pas eu besoin de se rendre aux quatre coins du monde pour participer à des courses.

Cet Essonnien détient désormais le record du monde du nombre d'Ironman en statique sur une année. Cette performance a été officialisée ce mardi à midi à la Foire de Paris où il a conclu son dernier triathlon. "Je me lance toujours des défis personnels et celui-là me tenait à cœur car c'était une façon de repousser mes limites", réagit-il quelques minutes après la fin de sa dernière course.

"Promouvoir le dépassement de soi" 

Lorsqu'il se lance le défi il y a un an, ce sportif de toujours a une idée en tête : "Je veux faire la promotion du dépassement de soi. Le fait que ce soit une course en statique teste mes limites psychologiques. Normalement, lorsque vous participez à une course, il y a toujours une ligne d'arrivée à l'horizon. Ici, c'est une bataille entre mon corps et mon cerveau que j'entreprends à chaque fois que je monte sur le vélo ou rentre dans la piscine."

Cette compétition contre lui-même commence par 3,8 kilomètres de natation dans un bassin à contre-courant. Il enchaîne ensuite avec 180 kilomètres de cyclisme sur un vélo statique. Enfin, il court 42,195 kilomètres, l'équivalent d'un marathon, sur un tapis de course.

Le choix de la course statique, il l'a fait car "il n'y a pas 117 Ironman dans l'année et pour chaque course, les frais d'inscriptions sont assez considérables." En plus du défi physique, il indique devoir lutter contre l'ennui durant la course. "Lorsque vous courez ou que vous roulez sans vraiment avancer, il est facile de s'endormir. Le mental a toute son importance, surtout dans les derniers kilomètres."

5 triathlons par semaine 

Pour atteindre le record, Pascal Pich a parfois réalisé jusqu'à 5 Ironman en une semaine. Les longues distances ne font pas peur à cet ancien judoka. "J'ai toujours couru longtemps grâce à la préparation physique au judo. Je suis cycliste depuis plus de 15 ans et j'ai découvert la natation via le triathlon."

Sa spécialité : le déca Ironman, soit une course de 38 kilomètres dans l'eau, 1800 kilomètres de vélo et 420 de course. "Ces courses durent parfois plus de 8 jours. Dans ce genre de course comme pour mon record, j'ai coutume de dire que je pose mon cerveau quand j'entre dans l'eau et le récupère à la fin de la course à pied. Il ne faut pas trop réfléchir car sinon, il est difficile d'aller au bout ", précise le champion du monde de la discipline.

Une initiative solidaire 

Pour le triathlète, cette initiative est sportive mais également solidaire. À l'occasion de la Foire de Paris, il a récolté des dons pour trois associations. "Je souhaite mettre en lumière l'association 'Rêves de gosse' qui œuvre pour l'acceptation des différences et l'inclusion mais aussi 'Ondes positives pour l'Hyperinsulinisme' et 'Information Recherche Rétinite Pigmentaire' car ce sont toutes les trois des causes qui me tiennent à cœur".

Après ce record, il envisage déjà un autre défi. "J'aimerais réaliser des Ironman statiques dans plusieurs villes de France mais en me confrontant cette fois à un triathlète local à chaque fois." À travers ce record, il souhaite susciter des vocations. "D'autres triathlètes font du triathlon statique mais sur de très courtes distances en hiver. Mon but serait de faire des adeptes de l'Ironman statique", espère celui qui a découvert la pratique du triathlon statique il y a trois ans.                               

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité