Cet article date de plus de 8 ans

Brétigny-sur-Orge (91) : les opérations de levage en cours

Deux grues sont sur les lieux de l'accident. Les opérations de levage vont commencer, elles devraient se poursuivredans la soirée et pourraient se prolonger plusieurs jours pour dégager les wagons encore couchés sur les voies.
Durant la matinée, une première grue, de couleur bleue, a été positionnée devant la gare pour déplacer du mobilier urbain et couper des arbres afin de permettre l'installation de la grue de levage. Celle-ci pesant 700 tonnes, destinée à soulever les voitures du train, qui sont toujours couchées sur les voies, est arrivée à Brétigny-sur-Orge. Cet imposant engin jaune, arrivé du Nord-Pas-de-Calais et qui appartient à une entreprise belge, est parti en début de matinée. Il a été transporté par la route sur une plateforme roulante et doit être installée sur le parvis de la gare.
Selon le préfet de l'Essonne Michel Fuzeau, "La grue va opérer pour soulever les wagons en passant par-dessus la toiture (de la gare)" Il a ajouté  "On ne peut pas exclure d'autres victimes, une voiture est complètement couchée sur la voie".
Les voitures accidentées devraient être déposées sur le parvis de la gare, selon le cabinet du maire de Brétigny-sur-Orge.
Les opérations devraient durer jusque dans la soirée.$*

Samedi entre 18h et 20h, une grue va "lever la voiture la plus abîmée" pour "vérifier qu'il n'y a pas de victimes sous cette voiture" et sous la responsabilité de l'autorité judiciaire.
Ensuite ce sont les opérations de relevage verroviaires qui devraient prendre le relais. Au total 4 voitures doivent être dégagées des voies, trois d'entre elles particulièrement abîmées nécessiteront une opération assez délicate. Elle pourrait se prolonger plusieurs jours.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf transports accident