Essonne : une étrange odeur entraîne la fermeture d'un collège à Etampes

Depuis une quinzaine de jours, plusieurs centaines d'élèves du collège de Guinette sont privés de cours. La cause : une odeur dont l'origine reste un mystère.

Quand une étrange odeur entraîne la fermeture d’une école. A Étampes (Essonne), 800 élèves du collège de Guinette sont privés de cours depuis plus de deux semaines. La cause : ce n'est pas la Covid-19, mais une odeur qui a provoqué le malaise d'un agent d'entretien. Coup dur pour ce collège, membre d'un Réseau d'éducation prioritaire (REP), pourtant entièrement neuf. Douze millions d'euros ont été dépensés. Des analyses de l'air, des câbles électriques, des faux-plafonds, de la peinture ont également été effectuées.

Le mystère reste donc tout entier. "Il y avait une odeur semblable à celle de plastique chauffé. C'est surprenant (...) On s'attend pas à avoir une odeur qui nous prend au nez et à la gorge. C'est une très mauvaise surprise. On n'est pas en capacité d'expliquer d'où vient le problème", explique Marie-Claire Chambaret, conseillère départementale de l'Essonne.

Cours à la maison

Résultat : les collégiens font cours à la maison. Comme un air de "déjà-vu". Maxime est l'un d'eux. "Je pense qu'on a pris un peu de retard quand même. On loupe des cours, même si on a du travail sur Pronote (logiciel de gestion de vie scolaire)", explique-t-il.

"Ce qu'on demande, c'est que des analyses complémentaires soient faites pour que les élèves puissent être accueillis à minima une demi-journée par niveau pour voir leur professeur et faire un point régulier avec eux", explique Bruno Le Moel, vice-président de la Fédération des parents d'élèves.

Des travaux ainsi que des analyses complémentaires sont en cours. Reste cependant à savoir si elles permettront d'expliquer cette mystérieuse mésaventure. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société