Parigo. Radars automatiques : 20 ans de flash et de vies sauvées

Cette semaine, Parigo s’intéresse à une passion française qui fête ses 20 ans : les radars automatiques ! Le premier a été installé en Essonne en octobre 2003. Pompes à fric pour les uns, instruments majeurs en matière de sécurité routière pour les autres, les radars continuent de diviser les Français. Mais leur efficacité n’est plus à démontrer. Ils vont d’ailleurs bientôt verbaliser aussi le bruit ou les occupants d’un véhicule.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Souriez, vous êtes flashés : et pas qu’un peu ! Chaque année, 15 millions d’infractions à la vitesse sont verbalisées grâce aux radars installés le long des routes. Et comme désormais tout est automatique, fini les petits arrangements pour faire sauter l’amende. Résultat, une diminution spectaculaire de la mortalité et 12 milliards d'euros récoltés par l’Etat.

Entre 2003 et aujourd’hui, le nombre de machines a été multiplié par 100, passant de 43 à 4.400. Faut-il aller encore plus loin, alors que l’efficacité du dispositif semble diminuer avec le temps, entretien avec la Prévention routière ? Entretien avec Christophe Ramond, directeur des études et de recherche à l’association Prévention Routière.

durée de la vidéo : 00h03mn20s
Christophe Ramond, directeur des études et de recherche à l’association Prévention Routière. ©France 3 Paris Ile-de-France

Nous verrons également que les radars se modernisent : après la vitesse, les voici désormais capables de vérifier le bruit des véhicules ou encore le nombre de personnes à bord.

Enfin nous irons à la rencontre d’un maire d’une zone rurale qui rêve d’installer un radar dans sa commune. Et ça tombe bien, il pourra bientôt le faire de lui-même. Une nouvelle loi vient en effet de mettre fin au monopole de l’Etat en la matière. Entretien avec Jean-Paul Gruffeille, maire des Molières en Essonne.

durée de la vidéo : 00h02mn38s
Jean-Paul Gruffeille, maire des Molières en Essonne. ©France 3 Paris Ile-de-France

► Rendez-vous ce samedi à 12 heures 35 sur France 3 Paris Île-de-France, ou en replay sur France.tv/idf