Geraint Thomas vainqueur du Tour de France - Alexander Kristoff remporte l'ultime étape

Le Britannique Geraint Thomas vainqueur du Tour de France 2018. / © Marco BERTORELLO / AFP
Le Britannique Geraint Thomas vainqueur du Tour de France 2018. / © Marco BERTORELLO / AFP

Sans surprise, le Britannique Geraint Thomas a remporté le Tour de France 2018. Moins attendu, le Norvégien Alexander Kristoff (Emirats), a lui remporté la 21e et dernière étape sur les Champs-Elysées.

Par MT/AFP

Geraint Thomas a conservé son calme et sa modestie, avec un sens de l'humour loin de l'image froide et distante que l'on peut avoir de lui, pour se défaire du rôle de coéquipier et devenir le premier Gallois vainqueur du Tour de France.

Dans le sport gallois, il y a les vedettes ultra médiatisées comme le joueur du Real Madrid Gareth Bale, ou le troisième ligne aile Sam Warburton, capitaine du XV du Poireau et des Lions britanniques aujourd'hui à la retraite.

Il y a désormais Geraint Thomas, ou "G" comme le surnomme ses amis et coéquipiers, fier Gallois de 32 ans arborant le drapeau national dimanche pour célébrer son premier Tour de France. Comme Bale et Warburton, Thomas est passé par l'école Whitchurch dans le nord de Cardiff, mais c'est bien le seul point commun entre les trois sportifs.
Le Norvégien Alexander Kristoff après sa victoire de la dernière étape du Tour de France 2018. / © JEFF PACHOUD / AFP
Le Norvégien Alexander Kristoff après sa victoire de la dernière étape du Tour de France 2018. / © JEFF PACHOUD / AFP
 

Famille modeste

Car si l'on met de côté sa résidence en Principauté de Monaco avec sa femme Sara Elen, le cycliste né en mai 1986 dans une famille d'ouvriers se situe à des années lumières du star système qu'incarnent Bale et Warburton.

"Il a toujours le même caractère. C'est quelqu'un qui a la capacité à ne pas s'éparpiller, il a cette faculté à s'isoler, à faire les choses simplement. C'est de la routine, mais de la routine hyper maîtrisée", note son directeur sportif chez Sky, Nicolas Portal, qui l'a côtoyé en 2010 en tant que coureur au moment de la création de la formation britannique.
 

Découverte du vélo à 9 ans

Thomas a découvert le vélo à l'âge de neuf ans, sur le vélodrome dans le club "Maindy Flyers" à Cardiff, la piste ayant ses faveurs à ses débuts.

Au physique costaud de pistard qui lui a permis de remporter l'or olympique en poursuite par équipes en 2008 à Pékin et en 2012 à Londres, il s'est métamorphosé par la suite en coureur complet pour la route.

"Geraint devait faire au moins une dizaine de kilos de plus que maintenant", estime Impey, présent sur le Tour de France avec Michelton. Un changement radical afin d'améliorer son rapport poids-puissance (1,83 m et un poids sous les 70 kilos) et devenir désormais lauréat de la Grande Boucle.
 

Tour de France - Les vainqueurs des 21 étapes

1re étape (Fontenay-le-Comte): Fernando Gaviria (COL/Quick-Step) 
    2e étape (La Roche-sur-Yon): Peter Sagan (SVK/Bora)
    3e étape (Cholet, contre-la-montre par équipes): BMC
    4e étape (Sarzeau): Fernando Gaviria
    5e étape (Quimper): Peter Sagan
    6e étape (Mûr-de-Bretagne): Dan Martin (IRL/Emirats)
    7e étape (Chartres): Dylan Groenewegen (NED/Lotto NL)
    8e étape (Amiens): Dylan Groenewegen
    9e étape (Roubaix): John Degenkolb (GER/Trek)
    10e étape (Le Grand-Bornand): Julian Alaphilippe (FRA/Quick-Step)
    11e étape (La Rosière): Geraint Thomas (GBR/Sky)
    12e étape (L'Alpe d'Huez): Geraint Thomas 
    13e étape (Valence): Peter Sagan
    14e étape (Mende): Omar Fraile (ESP/Astana)
    15e étape (Carcassonne): Magnus Cort Nielsen (DEN/Astana)
    16e étape (Bagnères-de-Luchon): Julian Alaphilippe
    17e étape (Saint-Lary-Soulan, col du Portet): Nairo Quintana (COL/Movistar)
    18e étape (Pau): Arnaud Démare (FRA/Groupama-FDJ)
    19e étape (Laruns): Primoz Roglic (SLO/Lotto NL)
    20e étape (Espelette, contre-la-montre individuel): Tom Dumoulin (NED/Sunweb)
    21e étape (Paris Champs-Elysées): Alexander Kristoff (NOR/Emirats)

Sur le même sujet

Les + Lus