A bord de "Marcel le canard", le bus touristique qui prend l'eau

Publié le Mis à jour le
Écrit par Magalie Cheveraux .

Ce bus amphibie muni à la fois de roues, d'une hélice et d'une coque de bateau, propose des balades sur la Seine au départ de Boulogne-Billancourt. Embarquons avec le magazine "Paname" sur Marcel le canard...

C'est l'une des étapes insolites obligées de Boulogne-Billancourt et bien entendu, Yvan Hallouin l'a testée dans le numéro de Paname consacré à cette commune. Apparu en 2020, Marcel prend le départ au pied de la tour Eiffel pour faire le plein de touristes, mais s'en va prendre l'eau du côté de Boulogne-Billancourt, au niveau de l'Ile Monsieur. impossible de la faire à Paris, faute d'aménagement adéquat.

Les roues comme gouvernail

Marcel mesure 11 mètres de long, 2,5 mètres de large et 3,92 mètres de hauteur. Il dispose d'une proue arrondie lui permettant une vitesse de croisière de 10km/heure en moyenne. Mais quid de la manœuvre dans l’eau ? La réponse se trouve dans les quatre roues de l’appareil. Elles servent à le diriger, autant sur le bitume de la route que dans l’eau du fleuve. "On a souvent la remarque des roues qui rentrent dans le bateau, mais ce n’est pas le cas. Elles restent bien là. Elles permettent de manier le bateau comme un gouvernail classique en complément d’un gouvernail placé à l’arrière", explique Philippe Maillet, co-fondateur des Canards de Paris.

Voilà pour l'insolite, mais Boulogne-Billancourt, c'est aussi une ville riche d’un patrimoine artistique et industriel forgé durant l’entre-deux-guerres. De grands noms de l’automobile, de l’aviation et du cinéma y ont installé leurs usines et dans le même temps, de nombreux peintres et sculpteurs s’y sont établis. La dynamique « Boulbi » est la 2ème ville d'Île-de-France après Paris. 

Le dynamisme de "Boulbi"

Parmi les adresses repérées par Paname, il y a :

  • La Forge (59 rue Pierre-Grenier)

Un concept unique au monde, né d’une problématique personnelle. Faute de trouver un lieu adapté pour garer et entretenir sa moto de collection, Cyril Marcot a créé La Forge. Les motards y ont à disposition un parking sécurisé, un atelier de réparation, un lieu de coworking et un barbier.

  • Fanande  (13 rue Mollien)

Fanande signifie « camarade » en vieil argot. C’est le nom du bistrot de Franck Luminet, Boulognais de longue date qui s’est entouré d’une cheffe pâtissière prometteuse : Amélie Milhac-Rougier.

  • Le jardin Albert Kahn (2 rue du Port)

Frédérick Gersal nous ouvre les portes du musée créé autour de la collection d’Albert Kahn, banquier philosophe humaniste et baroudeur. Son trésor ? Une impressionnante photothèque constituée de milliers de clichés pris dans une cinquantaine de pays lointains, entre 1909 et 1931.

  • Appartement-atelier de Le Corbusier (24 rue Nungesser-et-Coli)

Lorsque Le Corbusier construit l'immeuble Molitor, entre 1931 et 1934, il rêve d'y appliquer son concept de ville radieuse et choisit d'occuper les deux derniers niveaux de l'édifice. Un lieu chargé tant sur le plan émotionnel qu'historique si l'on songe aux architectes de renom qui ont franchi cette porte.

 

Paname spécial Boulogne-Billancourt, présenté par Yvan Hallouin

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité