Ambiance tendue au premier conseil municipal sans Patrick Balkany à Levallois-Perret

Isabelle Balkany, première adjointe à la mairie de Levallois-Perret, préside le conseil municipal en l’absence de son mari, incarcéré pour fraude fiscale. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Isabelle Balkany, première adjointe à la mairie de Levallois-Perret, préside le conseil municipal en l’absence de son mari, incarcéré pour fraude fiscale. / © IP3 PRESS/MAXPPP

La commune de Levallois-Perret a vécu dans une ambiance électrique son premier conseil municipal depuis l'incarcération de Patrick Balkany. Isabelle Balkany, première adjointe, présidait la séance.

Par France 3 Paris IDF / AFP

Condamnée pour fraude fiscale, comme son mari, Isabelle Balkany reste visiblement offensive vis-à-vis de l’opposition. La première adjointe au maire de Levallois-Perret a présidé lundi le premier conseil municipal en l’absence de Patrick Balkany, incarcéré depuis le 13 septembre dernier.
L’élue, condamnée à trois ans ferme sans mandat de dépôt en raison de son état de santé, est entrée dans la salle du conseil sous des applaudissements, et face à de nombreux médias. « Le maire m'a chargé de vous transmettre son amitié et son affection à toutes et tous », a-t-elle déclaré pour ouvrir la séance.

« Mme le maire suppléant »

Profitant de la présence massive de médias, Isabelle Balkany a multiplié les digressions sur son action et celle de son mari à la tête de la Ville. Elle a entre autres contesté les critiques répandues concernant la dette de Levallois, et déploré les prélèvements sur le budget de sa commune au nom de la solidarité avec les municipalités plus pauvres de la région parisienne.
« Je suis persuadée que les Levalloisiens sont ravis qu'on ponctionne 22 millions d'euros sur le budget de la ville pour les villes de Seine-Saint-Denis comme Bobigny, etc, a-t-elle ironisé. Moi, j'appelle ça un hold-up. » Sa déclaration a fait réagir l'élue d'opposition Anne-Eugénie Faure (PS) qui, en s'adressant à la première adjointe en la qualifiant de « Mme le maire suppléant », a essuyé une salve de réprobation. « Mme Faure a toujours eu un humour débridé », a d’ailleurs répondu l’élue condamnée.

Attaques contre l’opposition

Isabelle Balkany a par ailleurs visé quatre élus LREM et Agir qui constituent « La République ensemble », un nouveau groupe d'opposition dont l’inscription a été enregistrée au conseil lundi. « Je suis frappée du fait que vous représentiez tous les quatre vraiment un nouveau monde, un changement extraordinaire, une créativité merveilleuse pour Levallois », a ironisé l’édile, qualifiant le groupe de quatre hommes de « totalement viril ».
Au moment de clore la séance, la première adjointe a remercié ses supporters, présents en nombre dans le public : « J'ai senti vos vibrations d'amitié et d'affection, et comme j'avais un trac épouvantable, ça m'a bien aidée ».
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus