Photomontage sexuel, les époux Balkany, anciens élus de Levallois, relaxés

Patrick et Isabelle Balkany hors de cause. Le tribunal correctionnel de Nanterre a prononcé la relaxe des époux, ce mardi 6 juin. Ils étaient poursuivis pour la diffusion d’un photomontage à caractère sexuel.

Leur procès avait débuté il y a deux mois. L’ancien maire (Les Républicains) de Levallois et l’ancienne première adjointe ont été relaxés par le tribunal correctionnel de Nanterre, ce 6 juin.

David-Xavier Weiss leur reprochait la diffusion d’images pornographiques de sa personne. L’actuel premier adjoint de Levallois (Les Républicains) était proche du couple, avant d’en être un adversaire politique.

D’après le ministère public, l’expertise n’a pas prouvé que les images en question étaient des photomontages.

Insuffisance des accusations

"La preuve qu'il y ait eu un photomontage n'est pas suffisamment démontrée", a expliqué le président de la 14e chambre du tribunal pour justifier la relaxe. "Cette décision vient rétablir l'honneur de nos clients qui a été injustement sali", a réagi devant la presse Me Robin Binsard, qui représente M. et Mme Balkany avec Me Romain Dieudonné. "C'est un désaveu pour le ministère public qui a poursuivi les époux Balkany dans ce dossier contre tout bon sens, alors que tout démontrait qu'aucun délit ne pouvait leur être reproché", a-t-il ajouté.

Lors de l'audience, en avril, le parquet avait requis 10.000 euros d'amende contre l'ancien maire de Levallois (entre 1983 et 1995 puis 2001-2020) et contre son épouse, qui a également été sa première adjointe. David-Xavier Weiss avait retiré sa plainte, initialement déposée pour divulgation d'un document à caractère sexuel et sa constitution de partie civile, avant l'audience.

La confusion s'est même étendue à la procédure car, si le parquet avait décidé de renvoyer les époux devant le tribunal pour la publication d'un photomontage, la convocation reçue par Patrick Balkany mentionnait une autre qualification : "atteinte à la vie privée d'autrui".

Plusieurs poursuites et une condamnation définitive

Depuis leur départ de la mairie de Levallois en 2020, les Balkany multiplient les critiques - parfois acerbes - sur les réseaux sociaux contre la nouvelle équipe municipale. Isabelle Balkany, 75 ans, doit ainsi être jugée en juillet 2024 pour des propos diffamatoires tenus sur Facebook contre la maire Agnès Pottier-Dumas.

Patrick Balkany, 74 ans, est actuellement poursuivi dans deux autres affaires à Nanterre. Déjà mis en examen pour "détournement de biens ou de fonds publics par personne dépositaire de l'autorité publique", il est poursuivi dans un autre dossier pour "abus de biens sociaux" et "prise illégale d'intérêts".

Condamné pour blanchiment de fraude fiscale, le couple Balkany a été reconnu coupable d'avoir dissimulé entre 2007 et 2014 quelque 13 millions d'euros d'avoirs au fisc. Patrick Balkany a passé plusieurs mois en détention dans le cadre de cette affaire.

Avec AFP

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité