Neuilly : une piste cyclable provisoire pour relier La Défense et Paris

Les collectivités franciliennes multiplient les pistes cyclables provisoires en vue du déconfinement (illustration). / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Les collectivités franciliennes multiplient les pistes cyclables provisoires en vue du déconfinement (illustration). / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Une piste temporaire réservée aux vélos est en train d'être aménagée sur le Pont de Neuilly, en vue du déconfinement. "La plus grosse coupure cyclable d'Île-de-France, pour accéder au premier quartier d'affaires d'Europe, vient de tomber", a réagi le Collectif Vélo Île-de-France.

Par PDB / France 3 PIDF

Alors que le partage de l’espace public est – dans l’urgence – remis en question à l’approche du déconfinement, après des décennies d’inertie, l’ère du tout-voiture est-elle en train de s’achever ? En attendant les futures pistes cyclables sur les allées Neuilly-sur-Seine, une voie est en train d’être provisoirement aménagée pour permettre de traverser en deux-roues la ville et le pont de Neuilly sur des voies d’habitude réservées aux voitures.

Opérationnelle d’ici le mercredi 13 mai, la piste relie la commune des Hauts-de-Seine ("le long de la voie centrale et sur les contre-allées"), Paris via la porte Maillot, et La Défense. C’est la première fois que le pont de Neuilly est aménagé pour les vélos, à quelques jours du déconfinement. La mairie de Neuilly explique vouloir entre autres sécuriser le passage pour les cyclistes sur "un trajet parmi les plus sensibles d'Île-de-France".
"La perspective d'ouvrir l'axe majeur aux circulations douces, du cœur de Paris à La Défense, a été initiée en 2011 par la Ville de Neuilly, a souligné le maire Jean-Christophe Fromantin. Cette impulsion a été la base de nombreuses décisions comme la suppression du rond-point de la Porte-Maillot, le déclassement de l'avenue Charles-de-Gaulle ou, plus récemment, le projet de requalification de l'axe Tuileries- Etoile… La décision de la Direction des Routes d'Île-de-France de dédier, même temporairement, une file du Pont de Neuilly, aux vélos est une avancée très significative que nous avions intégrée dans le projet Axe Majeur dès 2011."

Le partage de la route complètement remis en question avec la crise sanitaire

Du côté des cyclistes, l’aménagement représente aussi un gain de temps. "La plus grosse coupure cyclable d'Île-de-France, pour accéder au premier quartier d'affaires d'Europe, vient de tomber", a ainsi réagi le Collectif Vélo Île-de-France, qui regroupe 35 associations.
En vue du déconfinement, les collectivités de la petite couronne multiplient les projets de pistes cyclables temporaires. A Paris, alors que la Ville souhaite donner la priorité aux piétons et aux vélos afin d’éviter une saturation des transports en commun mais aussi le risque de voir des "autoroutes urbaines" se former avec un usage massif des voitures, la mairie a annoncé 50 km de pistes cyclables provisoires. Des voies qui seront d’ailleurs connectées en plusieurs points aux aménagements des communes voisines, par exemple à la porte de Clichy le long de la ligne 13 du métro.
Les aménagements décidés en temps de crise sanitaire – qui soulèvent des doutes du côté des associations de défense des automobilistes – pourraient-ils se pérenniser à l’avenir ? Pour prendre l’exemple parisien, Christophe Najdovski a en tout cas avancé l'idée d’un "urbanisme tactique" avec des équipements légers, permettant un déploiement "rapide et réversible".
Une chose est sûre : dans le contexte de crise sanitaire et à l’approche du déconfinement, emprunter les transports en commun risque d’inquiéter de nombreux Franciliens. Les différents acteurs du milieu du cyclisme prévoient ainsi une forte augmentation du nombre de cyclistes en région parisienne.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus