• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

La BRI, brigade d'intervention mais aussi brigade d'enquête judiciaire

© Geoffroy Van Der Hasselt/AFP Photos
© Geoffroy Van Der Hasselt/AFP Photos

La BRI, Brigade de Recherches et d'Intervention, porte bien son nom et son histoire : alors que le RAID de la police et le GIGN de la gendarmerie sont des unités d'intervention seulement, la BRI de Paris est la seule force d’intervention en France à avoir également, une mission judiciaire.

Par Christian Meyze

A sa création, en 1964, la mission de la BRI de Paris est de surveiller les malfrats du grand bandistisme afin de les prendre en flagrant délit ou juste avant qu'ils ne commettent une infraction. En d'autres termes, c'est d'abord d'une brigade d'enquêtes judiciaires, assorties d'une mission d'intervention, qu'il s'agit. Et pendant deux décennies, cette mission judiciaire restera la mission principale de la BRI. Avant que la délinquance et le risque pour la société ne change de visage et n'oblige la brigade à ajouter d'autres cordes à ses talents.

Et cette mission judiciaire d'origine fait aujourd'hui de la BRI de Paris une exception : c'est la seule unité d'intervention à remplir les deux fonctions à la fois : intervention et enquête. Reportage en immersion, 2ème volet, avec Laurence Barbry, Pierre-Julien Quiers et Louise Simmondet
La mission judiciaire de la BRI

 

Portrait du sculpteur Denis Monfleur dans son atelier

Les + Lus