"Le Chase Tag, c’est le jeu du chat et de la souris version pro"

Publié le Mis à jour le

D'où vient l’essor du Chase Tag, nouveau sport de course acrobatique basé sur le jeu du chat ? Explications avec le couple de youtubeurs Charles Poujade, sacré champion du monde en 2019, et Mélanie Buffetaud.

Pour s’entraîner, Charles Poujade et Mélanie Buffetaud se courent après au milieu d’une structure métallique au sein de leur local situé en région parisienne. Ce Bordelais et cette Clermontoise de 27 ans pratiquent le Chase Tag : "le jeu du chat et de la souris version pro", résume Charles Poujade.

"En compétition, les équipes s’affrontent sur une série de manches en un contre un, avec un système de points. Tout se joue sur un terrain de 12 mètres par 12 mètres, avec un parcours d’obstacles à éviter. Le chat a 20 secondes pour attraper la souris. S’il y parvient, il devient à son tour la souris. S’il échoue, l’adversaire qui a réussi à s’échapper marque un point", explique-t-il.

"La différence avec la cour de récré, c’est le terrain délimité et la présence d’athlètes de parkour. C’est à la fois ultra spectaculaire, technique et très stratégique", raconte Mélanie Buffetaud. "C’est comme un sport olympique, avec des règles simples, des arbitres, et même des caméras haute vitesse pour observer les actions en cas de doute. Ce qui règle d’ailleurs les problématiques qui se posaient dans la cour de récréation", ajoute Charles Poujade.

"Ça active aussi un instinct de survie"

Glissades, saltos, feintes pour esquiver… Le Chase Tag demande une préparation physique importante. "ll faut déjà être bon en parkour, pour être à l’aise en franchissement d’obstacles, détaille le jeune homme. Et plus spécifiquement, il faut s’entraîner dans une structure similaire à celle des compétitions. Il y a la technique et le cardio, mais il y a aussi un côté stratégique crucial."

L’histoire du Chase Tag, fondé par les Britanniques Christian et Damian Devaux, remonte à 2015. "Le sport a été créé par deux Anglais. Ils ont structuré le jeu en compétition, et conçu l’ensemble avec un aspect très visuel et télévisuel", retrace Charles Poujade. "C’est très facile de comprendre le principe, et même moi qui suis une novice dans le domaine du parkour, je peux jouer. Tout le monde a essayé le jeu du chat dans sa jeunesse et, quand on se lance, ça active un instinct de survie", sourit Mélanie Buffetaud.

En 2019, après avoir été invité au championnat de France de Chase Tag, Charles Poujade, champion de parkour et candidat régulier du jeu télé Ninja Warriors, est ensuite sacré champion du monde en équipe. Il continue aujourd’hui à participer à des compétitions nationales et internationales. "Ce sont de grands événements qui ressemblent à des compétitions de boxe ou de MMA, raconte le jeune homme. Le show est impressionnant. C’est amical mais en même temps très compétitif, avec une très bonne pression. En 2019, on a gagné grâce à une bonne capacité d’adaptation."

"On veut proposer du divertissement avec une signature sportive"

Mélanie Buffetaud, elle, ne participe pas directement aux compétitions mais commente des matchs en ligne, au niveau national et européen. "C’est comme une arène. En 2019, j’étais là en tant que photographe. Même sans être sur le terrain, on vit la compétition d’une manière presque aussi intense que si l’on était en train de jouer. C’est comme un match de foot dans les gradins, tu vibres pour l’équipe", explique-t-elle.

Challenges, sports extrêmes… Au delà de leur expérience dans le Chase Tag, le couple travaille surtout sur YouTube, avec une chaîne - "Charles & Mélanie" - qui enregistre aujourd'hui plus de 760 000 abonnés et un cumul total de 53 millions de vues. "Charles vient du parkour, moi du mannequinat et de la photo, commente Mélanie Buffetaud. Nos deux univers se sont rencontrés il y a quatre ans. Entre les performances sportives et des aspects plus artistiques, on essaye de créer quelque chose d’original. L’idée, c’est aussi de dépasser l’image dangereuse ou négative que certains associent au parkour, en montrant que c’est de la préparation physique, du sport et aussi des débouchés professionnels."

"On veut transmettre des valeurs de dépassement de soi pour la jeunesse, et proposer du divertissement avec une signature sportive", ajoute Charles Poujade. Le duo a d’ailleurs récemment écrit un livre (Voyous, aux éditions Michel Lafon), comme "aboutissement du travail réalisé en commun".