Le conseil régional, ça sert à quoi ?

Le conseil régional d'Île-de-France, à Paris. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Le conseil régional d'Île-de-France, à Paris. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Les 6 et 13 décembre prochains, les Français sont invités à renouveler leurs leurs conseillers régionaux. Au total, 1.757 sièges devront être attribués dans les 13 régions métropolitaines, dont 209 en Île-de-France. Mais à quoi sert vraiment le conseil régional ?

Par France 3 Paris IDF

Créées en 1982, les régions sont remodelées cette année. Le 1er janvier 2016, elles passeront de 22 à 13, en métropole. Une réforme territoriale qui s’accompagne d’une modification de leurs compétences. Que peut faire et que va pouvoir le conseil régional demain ? Quelques éléments de réponse...

LIRE aussi notre dossier spécial Elections régionales

# Le développement économique

Il s'agit de la principale mission attribuée aux régions par le législateur. Depuis l'adoption de la loi NOTRe (Nouvelle organisation des territoires de la République), votée cet été par le Parlement, les compétences en matière économique des régions ont encore été renforcées. La région accompagne l’implantation de nouvelles entreprises, le développement de zones d’activités économiques. Elle met en place des mesures en faveur de l’emploi et de la formation continue des salariés. Elle soutient l’innovation et le développement à l'international. Le rôle des régions en matière de lutte contre le chômage se trouve renforcé. La région est désormais compétente pour la formation des chômeurs  et entre au conseil d'administration de Pôle emploi.

# L'éducation et la formation professionnelle

Si les collèges sont du ressort du conseil départemental, la région s’occupe des lycées généraux et professionnels, ce qui comprend leur construction et leur entretien. Le conseil régional est également compétent pour recruter le personnel non-enseignant. C'est le conseil régional qui détermine la politique de formation professionnelle et qui gère les centres de formation d'apprentis

LIRE aussi : INFOGRAPHIE. Ce que les candidats proposent pour les lycées en Île-de-France

# L​es transports

La compétence des régions est renforcée en matière de transport. Les régions assumés depuis 2002 la charge des transports express régionaux (les TER). Dans notre région, c'est le STIF, le syndicat des transports d'Île-de-France, qui est chargé d'organiser les transports. La région est responsable de tous les moyens de transport hors agglomération. Le conseil régional finance enfin l’aménagement et la réfection de routes nationale.

Si les transports scolaires sont actuellement gérés par les départements, ils seront par la région à compter de 2016.

LIRE aussi : INFOGRAPHIE. Ce que les candidats proposent pour les transports en commun en Île-de-France

# L'aménagement du territoire et la protection de l'environnement

Avec la loi NOTRe, le conseil régional pourra demander à exercer de nouvelles compétences en matière de sauvegarde des milieux aquatiques, des ressources en eau, ou bien de gestion des déchets. 

# Et puis, le sport de haut niveau...

Les 17 Creps, les centres de ressources, d'expertise et de performance sportives vont être transférés aux régions, à partir de 2017.
Les compétences des régions
Que change la loi NOTRe aux compétences des régions ?


A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Épicerie halal à Colombes : la justice ordonne la fermeture

Près de chez vous

Les + Lus